Acheter en ligne Allô 24h/24
Douleurs, crevasses… Que faire quand l’allaitement est difficile ?
  1. Accueil
  2. Les petits maux de l'allaitement
  3. Douleurs, crevasses… Que faire quand l'allaitement est difficile ?

Douleurs, crevasses… Que faire quand l’allaitement est difficile ?

Que faire quand l'allaitement devient difficile ? Nos conseils pour prévenir et guérir les douleurs au sein.

Si complicité et tendresse sont bien au rendez-vous, certaines difficultés de l’allaitement peuvent parfois perturber la sérénité de votre peau-à-peau avec votre bébé. Elles peuvent bien souvent être évitées ou surmontées et disparaissent généralement à mesure que l’allaitement s’installe dans la durée.
Découvrez nos conseils pour prévenir et faire face aux douleurs au sein que vous pourriez rencontrer.

Attention au dessèchement et à la macération

Nul besoin de savonner vos seins après la tétée, ou de laver le mamelon au savon avant chaque tétée, bien au contraire : cela fragiliserait votre peau et empêcherait la formation naturelle d’une barrière protégeant les mamelons du dessèchement et des crevasses.

Par ailleurs, votre bébé reconnaît votre odeur naturelle, ce qui le rassure et le guide même à bien prendre le sein. Vos seins ont donc tout simplement besoin d’une douche quotidienne, en évitant des produits trop parfumés et pourquoi pas en privilégiant un savon surgras.

Pour prévenir le dessèchement, vous pouvez d’ailleurs appliquer quelques gouttes de votre lait sur les mamelons après les tétées, car il a des propriétés antiseptiques et émollientes pour votre peau.

Veillez à garder vos seins au sec autant que possible, pour vous préserver de toute macération :

  • évitez les coques d’allaitement en plastique,
  • changez régulièrement vos coussinets d’allaitement s’ils sont mouillés,
  • portez un soutien-gorge adapté afin d’éviter les compressions. On trouve aujourd’hui plusieurs marques qui savent allier esthétique, confort et soutien. N’hésitez pas à privilégier les matières naturelles comme le coton, elles sont moins susceptibles de provoquer des frottements et des irritations. Attention aussi aux lessives et assouplissants utilisés.

Prévenir et soulager les douleurs au sein

Crevasses

Un mauvais positionnement de la tête ou de la bouche de votre bébé peut induire des frottements, ou encore une pression et un étirement trop intense de votre mamelon, entraînant parfois des crevasses. Rectifier la position de votre tout-petit est une précaution efficace pour les éviter.

Il se peut aussi que vous soyez inquiète de voir le nez de votre petit bout tout contre votre poitrine et décidiez alors de mettre un doigt pour essayer de dégager sa respiration. Ce geste peut tirailler votre peau et être source d’inconfort voire de crevasses. Rassurez-vous, si votre bébé est bien positionné, il n’y a pas de risque de suffocation.

Si vous ne parvenez pas seule à trouver une bonne posture, n’hésitez pas à contacter une sage-femme ou un.e consultante.e en lactation qui pourra observer une tétée et vous aider à trouver la position d’allaitement la plus adaptée à votre bébé.

En outre, pour garder une peau souple, vous pouvez appliquer quelques gouttes de votre lait sur le mamelon en fin de tétée, pour ses propriétés lubrifiantes.

Pour éviter toute macération, séchez bien votre sein après la tétée en tapotant délicatement le mamelon avec une compresse, et pensez à changer vos coussinets d’allaitement s’ils sont humides.

Si malgré toute votre attention des crevasses viennent à apparaître sur le sein et vous font souffrir, l’important est avant tout de bien hydrater votre mamelon. Vous pouvez appliquer une crème spécialement adaptée et ne présentant pas de contre-indication pour la tétée. Vous pouvez également laisser votre mamelon sécher à l’air libre, après y avoir appliqué un peu de votre lait maternel, qui a des vertus désinfectantes et cicatrisantes. Enfin, vous pouvez aussi essayer d’utiliser des bouts de sein en silicone (téterelles) qui permettent parfois de diminuer les douleurs.

Mais le plus important reste de trouver la cause de ces crevasses afin d’éviter qu’elles ne réapparaissent. N’hésitez pas à vous rapprocher du service de la PMI (Protection Maternelle et Infantile) ou votre sage-femme qui seront de bon conseil.

Pensez à changer la position de votre bébé lors des prochaines mises au sein, pour alterner les zones d’étirements sur la poitrine fragilisée.

Géraldine Dahan-Tarrasona, sage-femme, vous dit tout sur ces désagréments de l’allaitement, qui ne sont pas systématiques, rassurez-vous !

Lobules

Si vous voyez apparaître des petites boules sur vos seins, comme des irrégularités un peu dures, rassurez-vous, il s’agit probablement de lobules pleins de lait.

Toutefois, si malgré les tétées de votre bébé, certains lobules ne se vident pas bien, essayez de changer de position d’allaitement pour que votre bébé vide bien certaines zones qu’il ne vide pas habituellement.
Mais si ces « boules » ne sont ni rouges ni douloureuses, vous pouvez être sereine. N’hésitez pas à en parler à votre professionnel de santé, pour vous rassurer.

Engorgement

L’engorgement de la poitrine est relativement fréquent, notamment au moment de la montée de lait . Dans les premières semaines, vos seins peuvent en effet être tendus par l’afflux de lait : le meilleur remède est d’allaiter souvent votre bébé, toujours dans une position confortable et en vous assurant qu’il tète efficacement. Il s’agit ainsi de privilégier un allaitement à la demande pour une stimulation régulière de la lactation. Il est aussi important de varier la position de votre bébé au sein. Si vos seins sont trop tendus, n’hésitez pas à provoquer l’écoulement de votre lait manuellement.

Pour vous soulager, essayez d’orienter la direction du menton de votre bébé avant le début de la tétée pour vider le quadrant du sein engorgé et douloureux. Vous pouvez aussi masser votre sein tout au long de la tétée, pour faciliter le travail de votre bébé.

Autre astuce : entre les tétées, dans un bain ou sous une douche chaude, massez vos seins en douceur en terminant par une pression sur la partie grenue du mamelon pour drainer le surplus de lait et soulager sa sensibilité.

Géraldine Dahan-Tarrasona vous donne dans la vidéo suivante ses conseils pour éviter cet inconfort et le soulager :

Canal lactifère bouché

Il peut arriver que l’un des petits canaux (appelés canaux lactifères) apportant votre lait maternel à la bouche de votre bébé s’obstrue. Cela peut notamment faire suite à un engorgement trop long. Varier les positions d’allaitement afin de drainer toutes les parties du sein aide à éviter ce désagrément.

Si malgré tout cela arrive, continuez à proposer votre sein obstrué à votre bébé, il vous aidera à résoudre le problème. Cela suffit bien souvent, surtout si vous privilégiez dans ce cas la position de la louve qui favorise l’expulsion du bouchon par gravité.
Attention vos douleurs au sein persiste, parlez-en à votre sage-femme ou votre médecin afin de prévenir le risque de mastite inflammatoire.

Mastite

Si votre peau semble échauffée et présente une rougeur douloureuse, si en outre vous vous sentez fiévreuse, il se peut que vous souffriez d’une mastite. Cette inflammation du sein touche environ une maman qui allaite sur dix.

Il est important de consulter sans délai votre sage-femme ou votre médecin qui sauront vous guider, mais ne pratiquez pas d’automédication et n’interrompez pas l’allaitement : il ne peut qu’accélérer votre rétablissement. Le meilleur remède est de mettre votre bébé au sein, même si cela est malheureusement douloureux. Les professionnels de santé pourront vous guider pour vous permettre de poursuivre l’allaitement dans les meilleures conditions, en évitant que cette mastite n’évolue en abcès du sein. Soyez rassurée, ceci se produit moins d’une fois sur dix. En cas d’abcès mammaire, les antibiotiques sont indispensables.

Tout comme pour l’engorgement, n’hésitez pas à masser et drainer votre sein, sous une douche ou dans un bain.

Dans cette vidéo, Géraldine Dahan-Tarrasona, vous donne ses conseils pour savoir reconnaître la mastite et la soulager :

Ces petits obstacles, dans cette aventure unique avec votre bébé qu’est l’allaitement, ne sont heureusement pas systématiques et disparaissent bien souvent après les premières semaines, lorsque la lactation est bien en place.

Là encore, patience et confiance sont les meilleurs atouts.
Entourez-vous aussi des conseils de personnes compétentes et bienveillantes en cas de doutes !

JE RETIENS

Le meilleur moyen pour vous soulager des douleurs au sein est de mettre votre bébé au sein sans modifier le rythme des tétées. En effet, plus vous allaiterez votre bébé, plus vos seins se videront et plus vite vous serez soulagée…

Partager cet article :

Avez-vous aimé cet article ?

Besoin
d'un conseil ?

Des experts à votre écoute

Allô Laboratoire Gallia 24h/24 7j/7
AVIS IMPORTANT : Le lait maternel est l'aliment idéal et naturel du nourrisson : il est le mieux adapté à ses besoins spécifiques. Une bonne alimentation de la mère est importante pour la préparation et la poursuite de l'allaitement au sein. L'allaitement mixte peut gêner l'allaitement maternel et il est difficile de revenir sur le choix de ne pas allaiter. En cas d'utilisation d'une préparation infantile, lorsque la mère ne peut pas ou ne veut pas allaiter, il importe de respecter scrupuleusement les indications de préparation et d'utilisation et de suivre l'avis du corps médical. Une utilisation incorrecte pourrait présenter un risque pour la santé de l'enfant. Les implications socio-économiques doivent être prises en considération dans le choix de la méthode d'allaitement.