Acheter en ligne Allô 24h/24
Nourrir son bébé prématuré pendant le coronavirus (COVID-19)
  1. Accueil
  2. L'allaitement
  3. Nourrir son bébé prématuré pendant le coronavirus (COVID-19)

Nourrir son bébé prématuré pendant le coronavirus (COVID-19)

Les conseils de l'UNICEF pour nourrir votre bébé prématuré dans ce contexte si particulier.

enfant-premature-petite-main

Avec la pandémie de coronavirus (COVID-19), vous pourriez craindre d’allaiter votre bébé prématuré. C’est une période stressante où vous voulez garder votre bébé le plus en sécurité possible, tout en vous assurant qu’il reçoit la nutrition et l’amour dont il a besoin pour s’épanouir. Voici quelques faits et conseils utiles fournis par l’UNICEF pour assurer la sécurité de votre bébé prématuré lorsqu’il se nourrit.

Si vous présentez des symptômes de fièvre, de toux ou si vous avez des difficultés à respirer, consultez un médecin.

Les bénéfices de l’allaitement l’emportent sur les risques

  1. Le lait maternel est un aliment en or pour votre bébé et est d’autant plus essentiel pour les bébés prématurés. Si vous avez le coronavirus (COVID-19) mais que vous vous sentez suffisamment bien pour allaiter, l’UNICEF suggère que les avantages l’emportent sur les risques.Les bébés prématurés peuvent être plus vulnérables aux infections car leur système immunitaire se développe encore. Le lait maternel peut réduire le risque de développer des maladies infectieuses pour votre bébé. En effet, sa composition aide à détruire les agents pathogènes nocifs tout en renforçant l’immunité. De plus, il amorce l’intestin des prématurés, les aidant à se développer et à mûrir.
  2. Le peau à peau est important pour soutenir la connexion émotionnelle avec votre bébé prématuré. Il favorise un développement sain et contribue au bien-être de la mère et de l’enfant pendant la période post-natale.L’UNICEF reconnaît les avantages profonds de cette pratique et recommande que les mères et les bébés restent ensemble autant que possible, tout en prenant les précautions nécessaires.
  3. Si vous ne parvenez pas à allaiter, vous envisagerez peut-être de donner du lait maternel issus d’un don. Il s’agit d’une alternative qui peut être obtenue auprès de votre banque locale de lait maternel. Pour la sécurité de votre bébé, pensez à questionner la banque sur les processus de dépistage et de pasteurisation, car elle doit doit se conformer aux nouvelles directives sur le coronavirus (COVID-19).

Comment nourrir votre bébé prématuré si vous avez le coronavirus (COVID-19) ?

Actuellement, il n’y a aucune preuve suggérant que le coronavirus (COVID-19) se transmet en nourrissant votre bébé au lait maternel. Cependant, comme tout le monde, l’infection peut se propager par contact avec les gouttelettes respiratoires d’un individu infecté. Voici quelques conseils qui peuvent assurer la sécurité de votre bébé pendant son alimentation :

  1. Lavez-vous les mains avant de toucher votre bébé, le tire-lait ou le biberon.
  2. Portez un masque pour éviter de tousser, éternuer ou envoyer des gouttelettes sur votre bébé.
  3. Nettoyez et stérilisez tout l’équipement vous servant à nourrir votre bébé (tire-lait, biberon, tétine…), en suivant les indications des autorités locales sanitaires.
  4. Envisagez de demander à quelqu’un en meilleure forme de donner le biberon de lait maternel à votre bébé.
  5. Si nécessaire, transportez le lait maternel à l’unité de soins intensifs néonatals (USIN) dans un sac de congélation / un sac isotherme propre, soigneusement nettoyé entre les utilisations.
  6. Aucun visiteur, non nécessaire, ne doit s’approcher de votre bébé.

Si vous avez des questions, contactez votre médecin.

Partager cet article :

Avez-vous aimé cet article ?

0% des parents ont aimé cet article !

Besoin
d'un conseil ?

Des experts à votre écoute

Allô Laboratoire Gallia 24h/24 7j/7
AVIS IMPORTANT : Le lait maternel est l'aliment idéal et naturel du nourrisson : il est le mieux adapté à ses besoins spécifiques. Une bonne alimentation de la mère est importante pour la préparation et la poursuite de l'allaitement au sein. L'allaitement mixte peut gêner l'allaitement maternel et il est difficile de revenir sur le choix de ne pas allaiter. En cas d'utilisation d'une préparation infantile, lorsque la mère ne peut pas ou ne veut pas allaiter, il importe de respecter scrupuleusement les indications de préparation et d'utilisation et de suivre l'avis du corps médical. Une utilisation incorrecte pourrait présenter un risque pour la santé de l'enfant. Les implications socio-économiques doivent être prises en considération dans le choix de la méthode d'allaitement.