Acheter en ligne Allô 24h/24
Comment tirer son lait ?
  1. Accueil
  2. L'allaitement
  3. Comment tirer son lait ?

Comment tirer son lait ?

A l’aide d’un tire-lait manuel ou électrique, comment tirer votre lait et le conserver ? Comment faire accepter le biberon à votre bébé ?

Avec la reprise du travail, ou si vous avez besoin de vous absenter quelques heures, vous souhaitez peut-être commencer à introduire le biberon pour votre bébé, tout en continuant à lui donner le meilleur : votre lait maternel. En prenant votre temps et avec ces quelques astuces pour tirer votre lait, nul doute que votre bébé se familiarisera à cette nouveauté.

Le passage de l’allaitement exclusif au sein à l’allaitement au biberon peut aussi être une première étape vers l’allaitement mixte (alternance de lait maternel et de préparation infantile) ou le sevrage, si vous le souhaitez dans un second temps.

Tirer mon lait avec un tire-lait

Le tire-lait est une pompe qui reproduit le mouvement de succion du bébé, pour faire en sorte que votre lait s’écoule dans le dispositif prévu à cet effet. Il faut compter en moyenne 15 à 20 minutes pour tirer son lait à l’aide d’un tire-lait électrique.

Dans quel(s) cas tirer son lait avec un tire-lait ?

Tirer votre lait peut vous permettre de poursuivre un allaitement maternel exclusif tout en vous donnant plus de liberté et en offrant plus de place au papa, qui prendra plaisir à donner des biberons de votre lait à votre bébé. Cette option, si elle vous convient, peut se prolonger dans le temps, vous permettant par exemple de continuer à nourrir votre bébé de manière exclusive s’il est gardé en crèche ou par une assistante maternelle.

Utilisation du tire-lait

Qu’il s’agisse d’un tire-lait manuel ou électrique, le principe est le même. Il suffit de poser la téterelle au niveau du mamelon afin de récupérer votre lait maternel.

Lisez bien la notice ou soyez attentive aux conseils du vendeur ou du professionnel de santé qui vous le mettra à disposition avant la première utilisation.

  1. Lavez-vous soigneusement les mains
  2. Installez-vous dans un endroit propre
  3. Posez le biberon et le tire-lait sur un plan de travail bien nettoyé
  4. Tirez votre lait de l’un ou des deux seins selon le besoin. Pour démarrer doucement et éviter que ça ne soit douloureux, mettez la vitesse au minimum, puis augmentez progressivement.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Vous n’êtes pas obligée d’acheter un tire-lait : sa location est possible auprès d’enseignes spécialisées ou en pharmacie. L’avantage est que vous serez remboursée par la sécurité sociale, à l’exception du matériel à usage individuel (téterelles) qui, lui, restera à votre charge.
Aussi, il existe plusieurs tailles de téterelles : faites-vous conseiller pour choisir celles qui seront les mieux adaptées à vos seins.

Nettoyage du matériel

Avant la première utilisation :

  • lavez à l’eau chaude additionnée de liquide vaisselle, le biberon et ses accessoires, ainsi que le tire-lait,
  • rincez bien,
  • laissez sécher sans essuyer.
  • Après utilisation :
  • videz le biberon,
  • rincez sous le robinet d’eau froide,
  • plongez le biberon et ses accessoires dans de l’eau chaude additionnée de liquide vaisselle,
  • nettoyez le biberon avec un goupillon et rincez.
  • Le tire-lait doit être rincé sous le robinet d’eau froide puis plongé avec le biberon dans l’eau chaude, avant de le laisser sécher sans l’essuyer.

Tirer son lait manuellement ?

Dans quel(s) cas tirer son lait manuellement ?

Tirer votre lait manuellement peut avoir plusieurs objectifs pour vous : réduire l’engorgement, éviter l’affaissement, ou avoir un peu de lait pour donner des biberons. L’action manuelle de cette méthode est parfois plus confortable et pratique que l’utilisation d’un tire-lait, elle prend parfois un peu plus de temps mais une fois la méthode d’expression manuelle acquise, elle permet de pouvoir récupérer son lait en quantité suffisante.

De plus, l’extraction étant plus douce, vos seins seront mieux préservés qu’en utilisant systématiquement un tire-lait, qui pourra aussi avoir tendance à trop stimuler la lactation. Il peut juste s’agir de soulager votre ou vos seins. Dans ce cas, vous pouvez effectuer ces opérations sous la douche, par exemple, sans recueillir votre lait.

Prenez votre temps afin de vous familiariser avec les bons gestes d’expression manuelle, et plus besoin d’accessoires pour recueillir votre lait maternel !

Se préparer pour exprimer son lait manuellement

L’avantage de cette méthode et qu’elle ne nécessite aucun matériel spécifique et est donc facile et gratuite. Néanmoins, tout comme pour lorsqu’on extrait le lait à l’aide d’une machine, il est important de respecter un petit protocole d’hygiène, et surtout une mise en condition.

guide tirer son lait 1
  • Lavez-vous soigneusement les mains avec du savon et rincez bien à l’eau tiède, de façon à ce qu’elles soient à la température de votre corps.
  • Passez un gant humide et tiède sur votre poitrine de façon à nettoyer éventuellement votre sein et vous aider à tirer votre lait.
guide tirer son lait 2
  • Effectuez un léger massage du premier sein afin de favoriser la production de lait.
  • Installez-vous confortablement et évitez d’exprimer votre lait dans l’urgence, au moment de partir, par exemple, surtout si c’est la première fois !
  • Lorsque vous aurez récupéré votre lait maternel, veillez à bien le conserver.
  • Utilisez un contenant propre et sec pour recueillir votre lait maternel.

Fiche technique pour tirer son lait manuellement

En suivant ces quelques étapes du processus pour recueillir votre lait, vous faciliterez ainsi sa production. Ne vous laissez pas décourager si cela ne fonctionne pas au premier essai, retentez votre chance. Si vous n’êtes pas à l’aise avec les gestes, entraînez-vous sous la douche, la chaleur et le massage effectué par l’eau aide souvent à faire couler le lait de vos seins.

Les étapes pour tirer son lait

guide tirer son lait 3
  • Installez-vous, le dos bien droit et légèrement incliné vers l’avant afin de faciliter la lactation et la récupération de votre lait dans un contenant.
  • Si vos seins sont un peu lourds, placez une main sous le sein.
  • Disposez votre index et votre pouce de part et d’autre de votre mamelon, vos doigts formant un « C ».
  • Appliquez une légère pression vers votre corps en veillant à ne pas pincer ou resserrer vos doigts.
guide tirer son lait 4
  • Relâchez la pression et faites rouler votre pouce et vos doigts vers l’avant pour évacuer le lait des sinus lactifères, qui se trouvent sous l’aréole, sous le mamelon. Reproduisez cette manipulation plusieurs fois pour déclencher la lactation.
  • Respirez bien pendant que vous tirez votre lait manuellement, de façon à ne pas bloquer la lactation.
  • Votre lait devrait sortir, parfois un peu dans tous les sens, prévoyez donc un contenant suffisamment large pour le recueillir.
  • Le lait sort tout seul, mais continuez ce processus de massage des seins pour favoriser l’écoulement.
  • Vous pouvez ensuite faire de même avec l’autre sein, une fois le premier bien vidé de manière à avoir tous les nutriments, notamment les lipides (fin de tétée).

Nos petits conseils

  • Prévoyez une serviette à portée de main si quelques gouttes vous échappent !
  • Ne pincez pas votre sein, ce n’est pas efficace et surtout douloureux…
  • Ne tirez pas sur vos mamelons pour tirer le lait. La zone autour du mamelon est l’endroit où vous devez au contraire appliquer une pression pour tirer du lait des canaux mammaires.
  • Ajustez le positionnement de vos doigts en fonction de votre confort et de la taille de vos seins.

Comment proposer votre lait maternel au biberon ?

Pour les premiers essais, proposez le biberon de lait maternel dès les premiers signes de faim, lorsque votre bébé est calme. Mieux vaut ne pas attendre qu’il ait trop faim ; sinon, il n’est plus dans les meilleures conditions pour faire ce nouvel apprentissage.

  • Proposez la tétine sur la lèvre inférieure et attendez que votre bébé ouvre la bouche pour avancer la tétine.
  • Tenez le biberon presque horizontalement, de façon à ne pas faciliter la sortie du lait par la force de la gravité, obligeant votre bébé à fournir davantage d’efforts pour obtenir le lait. Soyez vigilant, la tétine doit être toujours pleine de lait afin qu’il avale le moins d’air possible.

Et s’il refuse le biberon ?

N’hésitez pas à tester plusieurs tétines en cas de refus : silicone ou caoutchouc, forme à bout rond imitant celle du mamelon ou forme physiologique…

Vous pouvez aussi essayer différentes températures (en ayant pris soin de vérifier systématiquement la température au creux de votre poignet si vous réchauffez votre lait au préalable) : celle de votre lait maternel (37°C), tiède, froid…

S’il refuse toujours le biberon, l’astuce est de proposer à votre enfant un changement qui lui permette de dissocier tétée et biberon : en le nourrissant dans un lieu différent ou en laissant faire le papa ou un autre membre de la famille, par exemple. En effet, votre bébé sent votre odeur et il préfèrerait téter au sein !

Et n’oubliez pas : patience et confiance…

BON À SAVOIR

La première fois, le papa, par exemple, peut faire un essai de donner votre lait au biberon alors que vous êtes présente, mais dans une autre pièce de votre logement. Ainsi, il ne sera pas coincé si votre bébé refuse la tétine. Une occasion de plus pour votre conjoint de vous soutenir et de prendre sa place de papa auprès de votre tout-petit !

Passer du sein au biberon est indéniablement une véritable étape pour votre bébé.
Les premiers biberons peuvent être déroutants pour lui, la forme et la texture de la tétine étant différentes de celles du sein. Pour vous aussi, cette étape est symbolique, et peut-être emplie de sentiments contradictoires : émotion de réaliser que votre bébé grandit, impatience de retrouver un peu de liberté, appréhension qu’il refuse le biberon, plaisir de partager ce moment avec son papa… N’hésitez pas à expliquer à votre bébé ce qu’il se passe, et ce que vous ressentez. C’est rassuré, câliné et encouragé qu’il parviendra à passer cette étape le plus sereinement possible.
De votre côté, acceptez que cela prenne plus de temps que vous ne l’aviez prévu : n’ayez crainte, en tentant votre chance plusieurs fois, sans trop insister s’il refuse, le déclic viendra

Conserver le lait maternel une fois tiré

Pouvoir donner un biberon de lait maternel nécessite un peu de logistique… Il est important de respecter certaines règles pour garantir la qualité du lait proposé.

Où le conserver ?

Tout de suite après le recueil de votre lait maternel, il est nécessaire de le mettre au réfrigérateur, à une température de 4°C (en évitant de le placer dans la porte du réfrigérateur). Pensez à bien noter la date et l’heure du premier recueil de lait sur le biberon et à vérifier la température du réfrigérateur. Il devra ensuite être consommé dans les 48h. Si vous souhaitez faire quelques réserves, il est également possible de le congeler, durant 4 mois maximum. Pour obtenir la quantité que vous désirez congeler pour faire un biberon, vous aurez peut-être besoin de tirer votre lait plusieurs fois. A chaque fois, refroidissez préalablement le lait fraîchement tiré (donc tiède), en le plaçant au réfrigérateur, avant de l’ajouter au lait tiré plus tôt dans la journée, déjà conservé au frais.
Votre lait ne peut être stocké dans un simple freezer ou compartiment à glaçons.

Veillez à :
• vérifier la température du congélateur (-18°C),
• ne remplir le biberon qu’aux 3/4.

Avant de le donner à votre bébé, votre lait sera décongelé lentement, au réfrigérateur, au moins 6h avant le début de sa consommation. Le lait ainsi décongelé pourra être conservé au réfrigérateur et consommé dans les 24h. Si ce n’est pas le cas, il devra être jeté.

Surtout, notez qu’il ne faut jamais recongeler du lait maternel, ni ajouter de lait fraîchement recueilli à un biberon de lait congelé.

BON À SAVOIR

Pour une meilleure congélation, veillez à ne remplir le biberon qu’aux trois quarts. Votre professionnel.le de santé est à votre disposition pour vous accompagner et vous conseiller dans cette étape importante. N’hésitez pas à vous rendre sur www.sante.gouv.fr pour avoir des informations complémentaires et les numéros utiles.

Quels contenants utiliser ?

Il n’existe pas de consensus sur le meilleur récipient adapté à la congélation à utiliser pour conserver son lait : verre, plastique… L’essentiel est qu’il puisse fermer hermétiquement, pour éviter toute contamination lors du stockage. Il existe également des sachets de congélation spécifiquement conçus pour conserver le lait maternel.

Le plus important, c’est l’hygiène !

Favorisez le stockage de votre lait dans plusieurs petits contenants plutôt qu’un grand, pour éviter les manipulations et donc les contaminations. Il est primordial d’assurer une hygiène optimale lorsque l’on tire son lait et qu’on le stocke : avant tout usage, lavez vos mains avec soin. De même lavez, rincez, et séchez précautionneusement le tire-lait et ses téterelles ainsi que vos récipients de stockage entre chaque utilisation.
Si le volume souhaité de lait est recueilli en plusieurs étapes, ne versez pas le lait tiré tiède directement dans le biberon déjà réfrigéré, mais refroidissez ce nouveau biberon au réfrigérateur, avant de verser son contenu dans le biberon de conservation.

Sources :

Ministère de la Santé et des Solidarités, Comment bien recueillir, conserver et transporter le lait maternel en toute sécurité
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/Recommandations_d_hygiene_pour_les_biberons-2.pdf 

Mpedia, Techniques pour tirer et conserver son lait
https://www.mpedia.fr/art-tirer-et-conserver-son-lait/

Mpedia, Comment tirer et conserver le lait maternel
https://www.mpedia.fr/art-tire-lait/ 

Partager cet article :

Avez-vous aimé cet article ?

Besoin
d'un conseil ?

Des experts à votre écoute

Allô Laboratoire Gallia 24h/24 7j/7
AVIS IMPORTANT : Le lait maternel est l'aliment idéal et naturel du nourrisson : il est le mieux adapté à ses besoins spécifiques. Une bonne alimentation de la mère est importante pour la préparation et la poursuite de l'allaitement au sein. L'allaitement mixte peut gêner l'allaitement maternel et il est difficile de revenir sur le choix de ne pas allaiter. En cas d'utilisation d'une préparation infantile, lorsque la mère ne peut pas ou ne veut pas allaiter, il importe de respecter scrupuleusement les indications de préparation et d'utilisation et de suivre l'avis du corps médical. Une utilisation incorrecte pourrait présenter un risque pour la santé de l'enfant. Les implications socio-économiques doivent être prises en considération dans le choix de la méthode d'allaitement.