Acheter en ligne Allô 24h/24
Les signes d’une bonne tétée
  1. Accueil
  2. Réussir son allaitement
  3. Les signes d'une bonne tétée

Les signes d’une bonne tétée

Il n’existe pas de règle absolue et immuable en matière d’allaitement : chaque bébé est unique ! Toutefois, ces quelques conseils peuvent vous servir de repères pour vous aider à identifier les signes d’une bonne tétée. En cas de doute, n’hésitez pas à en faire part à votre professionnel de santé, qui saura répondre à votre situation particulière.

Allaitement et nombre de tétées

Apprenez à comprendre à quel rythme et à quelle fréquence s’organisent les tétées de votre bébé.

A quel rythme un bébé tète-t-il ?

Les premières semaines, un bébé tète en moyenne 8 à 12 fois par 24 heures. C’est une moyenne, cela peut être plus ou moins. Les horaires des tétées peuvent être irrégulières : elles peuvent être très fréquentes en soirées, plus espacées le matin.

Quelle est la durée d’une tétée ?

La durée de la tétée est variable d’un enfant à l’autre, et même d’une tétée sur l’autre. Si l’on considère uniquement le temps que le bébé passe à boire : une tétée dure en moyenne 15 à 20 minutes. Certes, cela peut sembler un peu long quand c’est en plein milieu de la nuit, mais c’est l’occasion de partager une vingtaine de minutes de tendresse et de détente avec votre tout-petit !

LE SAVIEZ-VOUS ?

Au cours de l’allaitement, une hormone appelée « cholécystokinine » est sécrétée chez la maman et le bébé. Celle-ci a pour vertu d’accélérer l’endormissement ! Ainsi, une fois la tétée terminée, vous pourrez tous deux vous reposer plus facilement.

Comment aider le bébé à bien téter ?

C’est bien votre bébé et vous-même qui êtes acteurs de la lactation. D’une part, soyez pleinement présente pendant la tétée : oubliez les écrans éventuels et consacrez-vous à lui (regardez-le, câlinez-le…). C’est un beau moment à partager. D’autre part, voici quelques conseils pour l’aider à prendre le sein correctement :

  • Placez votre bébé son ventre contre le vôtre en veillant à ce que son oreille, son épaule et sa hanche forment une ligne droite. Son oreille ne doit pas toucher son épaule.
  • Sa bouche est grande ouverte, sa langue doit être positionnée sous le mamelon pour exercer une pression suffisante,
  • Il ne prend pas uniquement le mamelon, mais une grande partie de l’aréole,
  • Ses lèvres sont tournées vers l’extérieur,
  • Sa lèvre du bas couvre une plus grande partie de l’aréole que sa lèvre du haut,
  • Son menton touche votre sein et son nez est dégagé,
  • Vous l’entendez ou le voyez avaler,
  • Faites si possible téter votre bébé dès qu’il le demande, cela sera d’une grande aide pour maintenir votre production de lait.

Comment reconnaître une bonne tétée ?

Sans plus attendre, découvrez comment identifier les signes d’une bonne tétée !

Du côté du bébé

Les signes qui montrent que l’allaitement se passe bien du côté du tout-petit :

  • La déglutition de votre bébé est audible, et le rythme de succion devient de plus en plus lent,
  • Ses bras sont détendus, il est calme et paisible,
  • Ses couches sont mouillées plusieurs fois par jour
  • Ses selles sont plutôt molles – voire même liquides – et granuleuses ; généralement de couleur jaune or,
  • Le suivi régulier de sa courbe de poids témoigne de sa bonne croissance.

NOTRE ASTUCE
Si besoin, afin qu’il ne s’endorme pas trop vite sur votre sein, vous pouvez stimuler et encourager votre bébé à continuer à téter par une caresse, une chatouille du pied, de l’oreille…

Du côté de la maman

Les signes qui montrent que l’allaitement se passe bien de votre côté :

  • Vous ne ressentez aucune douleur pendant les tétées
  • Vous pouvez ressentir une sensation de chaleur, de picotement et de tension dans le sein tété,
  • Vous avez soif,
  • Au terme de la tétée, vous avez la sensation que vos seins sont moins pleins et une sensation de bien-être, voire de somnolence, vous envahit.
  • Au tout début de la période d’allaitement, il est possible que vous ressentiez les tranchées utérines de manière plus marquée pendant les tétées (ces contractions du post-partum sont des sortes de spasmes ressentis au niveau de l’utérus).

Après quelques semaines

Voilà quelques semaines maintenant que vous allaitez bébé. Si tout s’est bien passé, le rythme des tétées s’espace et se cadence, même s’il n’est pas encore parfaitement régulier. Vos seins sont moins tendus que dans les premières semaines. C’est normal, la lactation est maintenant bien en place et le flux de lait synchronisé avec la demande de bébé.

Faut-il imposer un rythme à bébé ?

Continuez à nourrir bébé lorsqu’il en manifeste le besoin. N’hésitez pas cependant à l’amener en souplesse à s’adapter doucement aux horaires de la famille, en le faisant patienter (sans pour autant attendre qu’il hurle !) ou à l’inverse en anticipant un peu son repas s’il est réveillé et que vous avez un intervalle de tranquillité. Naturellement, vers 2 mois, la plupart des bébés tètent entre 5 et 8 fois par 24h, mais chaque enfant est différent et l’essentiel est qu’il semble rassasié et qu’il prenne du poids.

Et la nuit ?

Un beau jour (ou plutôt une belle nuit !), bébé va zapper la tétée si fatigante du milieu de la nuit et vous gratifier d’une longue plage de sommeil. Mais c’est peut-être encore trop tôt. Si tous les nourrissons dans les deux premiers mois ont besoin de téter la nuit, ils sont encore 61% entre 6 et 26 semaines. Courage si vous faites partie de ces mamans-là ! Le sommeil des tout-petits est parfois agité, vous pouvez parfois croire bébé éveillé et affamé alors qu’il est seulement en train de rêver. Si vous avez un doute, patientez un petit peu avant de lui proposer le sein… c’est peut-être le début des nuits complètes !

Avec un peu de temps et de patience, vous arriverez à identifier les signes d’une bonne tétée. Faites confiance à votre bébé… Et à vous-même !

Partager cet article :

Avez-vous aimé cet article ?

Besoin
d'un conseil ?

Des experts à votre écoute

Allô Laboratoire Gallia 24h/24 7j/7
AVIS IMPORTANT : Le lait maternel est l'aliment idéal et naturel du nourrisson : il est le mieux adapté à ses besoins spécifiques. Une bonne alimentation de la mère est importante pour la préparation et la poursuite de l'allaitement au sein. L'allaitement mixte peut gêner l'allaitement maternel et il est difficile de revenir sur le choix de ne pas allaiter. En cas d'utilisation d'une préparation infantile, lorsque la mère ne peut pas ou ne veut pas allaiter, il importe de respecter scrupuleusement les indications de préparation et d'utilisation et de suivre l'avis du corps médical. Une utilisation incorrecte pourrait présenter un risque pour la santé de l'enfant. Les implications socio-économiques doivent être prises en considération dans le choix de la méthode d'allaitement.