Acheter en ligne

Que faire en cas de baisse de lactation ?

Allaitement et baisse de lactation : comment stimuler la production de lait ? Mise au sein et positions, stimulation manuelle...

baisse de lactation

Au début, la courbe de poids des bébés est surveillée de près, ainsi que le fait qu’ils mouillent leurs couches et fassent régulièrement des selles, ce qui rassure rapidement les jeunes mères sur le fait que leur production de lait est suffisante. Mais ensuite, au cours de l’allaitement, il peut arriver régulièrement que les mamans observent une baisse dans leur production de lait maternel. Ce phénomène passager est appelé « baisse de lactation ». Rassurez-vous, cela n’oblige en aucun cas ces femmes à arrêter d’allaiter leur tout-petit. Vérification de la bonne prise du sein, stimulation manuelle, repos… Bon nombre de méthodes existent pour y remédier !

Allaitement : comment remédier à la baisse de lactation ?

Retrouvez tous nos conseils pratiques pour aider à la production de lait maternel et ainsi faciliter les tétées pour votre bébé.

Mettre le bébé au sein très régulièrement

Ayez le réflexe d’inviter votre enfant à téter le plus souvent possible en lui proposant systématiquement vos deux seins. Cette stimulation participera à la montée de la quantité de lait maternel produite !

S’accorder des temps de repos

Stress, fatigue, maladie… Autant d’éléments susceptibles d’impacter votre lactation. Veillez à vous reposer, à vous accorder une bonne nuit de sommeil, à faire des siestes en journée si vous le pouvez ou encore à confier les tâches ménagères à vos proches (préparation des repas, changement des couches, habillage du bébé…). Des petites pauses bien méritées qui devraient vous permettre d’allaiter plus sereinement votre enfant dans les 24 à 48 heures suivantes.

S’assurer de la bonne prise du sein

Allongée, assise, inclinée… Qu’importe la position d’allaitement dans laquelle vous allaitez et celle choisie pour votre bébé, il est essentiel de contrôler sa bonne prise du sein. Voici quelques éléments pour vous y aider :

position contre la baisse de lactation
  • Son corps (oreilles, épaules, hanches et bouche) doit être correctement aligné en direction de votre sein,
  • Sa tête est légèrement orientée vers l’arrière,
  • Sa bouche est largement ouverte de façon à ce que vous puissiez facilement y introduire votre mamelon.

NOTRE ASTUCE

Une fois la tétée terminée, restez quelques instants avec votre enfant, confortablement installés en peau à peau. En étant ainsi attiré par l’odeur de sa mère et de son lait, le petit bout pourra à tout moment reprendre le sein pour profiter à nouveau de la meilleure alimentation possible pour la bonne croissance des bébés dès leur naissance.

Faciliter l’éjection du lait

Pour simplifier l’éjection de votre lait maternel et éviter l’engorgement, n’hésitez pas à « comprimer » vos seins pendant l’allaitement Pour ce faire, appuyez doucement sur votre sein pour l’aplatir tout en veillant à garder vos doigts loin de l’aréole.

Stimuler manuellement les seins en dehors des tétées

Si vous le pouvez, essayez de stimuler vos seins en dehors des temps de tétées.

L’objectif ? Imiter avec vos doigts les mouvements faits par votre bébé lorsqu’il tète :

  • Commencez par placer votre pouce et index proches de votre mamelon,
  • Appuyez en douceur vers l’intérieur de votre sein et de votre cage thoracique, tout en écartant vos doigts petit à petit.
  • Rapprochez votre pouce et index vers votre mamelon. Quelques gouttes de lait devraient être émises,
  • Déplacez vos doigts autour de l’aréole, puis recommencez de nouveau les mouvements,
  • Répétez l’opération sur votre deuxième sein.

Quelles sont les pratiques à éviter ?

Pour éviter les problèmes de baisse de lactation de la maman qui allaite, ces quelques pratiques sont à éviter dès le début de l’allaitement :

  • Sauf avis médical, évitez de donner des compléments de lait à votre bébé en dehors de la tétée. L’objectif étant de stimuler au maximum la production de lait maternel par la mise au sein de votre bébé.
  • Si vous avez recours à des bouts de sein, ils ne doivent, si possible, pas être employés quotidiennement. Une telle utilisation pourrait aller à l’encontre de votre lactation, et bouleverserait la succion du tout-petit.
  • Il est préférable d’éviter la tétine avant ses 3 premières semaines pour que votre bébé apprenne à téter le sein.

Avec du temps, de la confiance en vous et l’application de ces conseils, nul doute que vous pourrez de nouveau allaiter votre enfant sans problème de lactation ! Si vous éprouvez encore des difficultés, votre premier réflexe devra être de vous rapprocher d’une conseillère en lactation, spécialiste des mamans qui allaitent, pour qu’elle vous indique la bonne marche à suivre. 

Partager cet article :

Avez-vous aimé cet article ?