ESHOP

À 18 mois, bébé s'affirme !

18 mois est une étape importante pour votre enfant. Il découvre le monde.

18 mois est une étape importante pour votre enfant. Il découvre le monde, comprend mieux l’impact de ses gestes sur vous et va tester sa capacité à s’affirmer, à être entendu. C’est aussi un âge où l’arrivée d’un petit frère ou petite sœur peut venir tout chambouler…

À 18 mois il veut décider de tout

« Je marche comme papa et maman, j’ai donc le droit comme eux de toucher à tout ».

Il marche, il découvre le monde extérieur, il peut donc commencer à faire plein de choses et malheureusement tout ne sera pas possible, soit parce que vous ne lui en accorderez pas le droit, soit parce qu’il n’y arrivera pas. Mais cette étape du non ou de la frustration n’est pas systématique. Certains enfants pourront être amenés à exprimer très tôt un mal-être dans une situation anxiogène pour lui, d’autres ne l’exprimeront pas même à cet âge !

La patience et le bon sens comme réponse

À cet âge, il va falloir vous armer de courage. Le laisser faire ses propres expériences et lui fournir un cadre enveloppant. Et surtout dites-vous que cela passera vers l’âge de 3 ans !

À 18 mois : l’arrivée d’un autre bébé, un cap à franchir pour lui comme pour vous

18 mois / 3 ans correspond aussi souvent à l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur. Une étape qui va venir souvent bouleverser tous les acquis : il dormait bien, il se réveille maintenant la nuit ; il mangeait bien, il boude son assiette ; il allait sur le pot, ce n’est plus le cas aujourd’hui.

Comment gérer cette étape ?

Tout d’abord commencez très tôt à le valoriser en tant que grand. L’idée est de lui donner envie d’apprendre et de lui montrer qu’il est bien plus intéressant d’être grand que d’être un bébé. Certes, quand le bébé est là, vous vous levez la nuit pour lui donner à manger et pas pour lui. Mais lui, il a de la chance, il peut faire du toboggan. L’emmener au cinéma est un bon exemple, et surtout lui dire que ce n’est réservé qu’aux grands, comme il a de la chance ! Bref, l’idée est qu’il ait du plaisir à apprendre et à se sentir grand, survalorisez-le et ce avant l’arrivée du bébé pour éviter toute envie de régression.

Eric Romeo, Psychomotricien

Source : Livre : Votre enfant de 1 à 3 ans, Anne Bacus, Marabout

Partager cet article :

Avez-vous aimé cet article ?

0% des parents ont aimé cette article !