Bébé rampe : à la découverte de son environnement

Ca y est, votre bébé rampe ! Ce nouvel exploit marque une étape importante de son développement psychomoteur.

Ça y est, votre bébé rampe ! Ce nouvel exploit marque une étape importante de son développement psychomoteur. Non seulement il se déplace et va pouvoir explorer davantage son univers, mais c’est aussi le marqueur de nouvelles capacités.

Ça y est, votre bébé commence à se déplacer, en rampant !

D’abord à la vitesse d’une tortue puis presque aussi vite que s’il marchait, ramper constitue pour bébé un vrai petit entraînement de soldat sur un parcours semé d’embûches. Il s’énervera peut-être au début : souvent, les bébés trouvent la marche arrière avant la marche avant, on comprend que cela puisse être frustrant ! Mais très vite, sous votre regard protecteur ainsi que vos encouragements, il deviendra assez efficace et vous pourrez ranger le tapis d’éveil…

À partir du moment où bébé rampe, il est conseillé d’organiser autour de lui un espace suffisamment grand pour lui permettre d’aller et de venir en toute sécurité.

Quel développement et quel éveil quand bébé rampe ?

  •  Du point de vue du développement psychomoteur sa capacité à se mouvoir augmente. En effet, il tient bien sa tête relevée. Aussi, il sait coordonner les bras et les jambes pour avancer, ses muscles se développent.
     
  •  Le tapis d’éveil devient soudain un peu trop étriqué pour lui. Le monde extérieur est si vaste ailleurs, il part en exploration. Il repère les obstacles, il commence à se cacher derrière un mur. Mais aussi, il va chercher un jouet. Ou encore, il va vous chercher quand vous rentrez à la maison le soir.
     
  •  Ramper ne veut pas dire que se mouvoir, c’est aussi toucher, sentir, ressentir plein de sensations extérieures et intérieures. Il pourra évoluer sur un tapis tout doux, mais qui freine un peu le rythme de sa progression ; sur un parquet qui glisse et qui lui permet d’aller plus vite ; sur du carrelage froid et dur où on peut se cogner la tête et se faire mal !

N’hésitez donc pas à semer son parcours de surprises, de textures différentes, d’objets… Ce sera un vrai plaisir pour lui d’évoluer et de sentir, ressentir toutes ces différentes sensations !

Eric Roméo, psychomotricien

Bien sûr, il utilisera aussi sa bouche pour explorer toutes ces nouvelles matières. Par exemple, lécher le parquet, ce n’est pas particulièrement bon, mais c’est une sensation nouvelle à découvrir

Partager cet article :

Avez-vous aimé cet article ?