La sieste : le sommeil de la journée

Jusqu’à 15-18 mois le sommeil de votre bébé se divise en 3 phases : la nuit et 2 siestes.

Jusqu’à 15-18 mois le sommeil de votre bébé se divise en 3 phases : des nuits d’environ 10h et 2 siestes la journée (une le matin et une l’après-midi). Au fur et à mesure qu’il grandit, la sieste du matin s’efface pour n’en garder qu’une parfois plus longue l’après-midi.

Bébé grandit, dois-je supprimer les siestes ?

La sieste du matin

Peu à peu, les siestes vont disparaître du quotidien de votre enfant mais chacunes en son temps ! Tout d’abord, la celle du matin disparaît, et certains ajustements seront nécessaires au début. Au profit d’un sommeil profond plus important la nuit. Pour supprimer la sieste du matin, il est souvent utile d’avancer l’heure du déjeuner

Nous allions nous promener en fin de matinée et avancions légèrement l’heure du déjeuner pour ne pas qu’il pique du nez dans son assiette… Mais en quelques jours seulement il avait déjà pris son nouveau rythme.

Elodie, maman de Clément

La sieste de l’après-midi, un sommeil réparateur pour se construire

Jusqu’à 3- 4 ans, la sieste de l’après-midi reste importante pour le développement de votre enfant. En plus de participer à la structuration de son sommeil, la sieste lui permet de récupérer et d’être plus calme

Quelles horaires pour la sieste ?

Pour le sommeil en général, il est préférable de respecter des horaires mais s’il vous semble irritable ou agité, n’hésitez pas à avancer l’heure de la sieste, il est probablement fatigué. Vous pourrez d’autant plus profiter de moments agréables ensemble après une sieste réparatrice ! Il peut lui arriver de faire des petits sommes dans la journée, dans la poussette par exemple, ou en fin de journée, si vous rentrez tard du travail. 

De même s’il n’a pas du tout sommeil au moment où vous le couchez il va probablement s’énerver. Retardez un peu le moment de la sieste ou du coucher en lui proposant une activité calme et relaxante pour le mettre dans de bonnes dispositions pour le sommeil. 

Quand elle n’était pas fatiguée, je la laissais seule dans son lit, dans la pénombre, elle pouvait jouer avec ses peluches à condition de rester calme… Très souvent le jeu ne durait que quelques minutes avant qu’Amaya ne sombre dans les bras de Morphée !

Emmanuelle, maman d’Amaya

Sources :
mpedia.fr
Rythme de l’enfant ; de l’horloge biologique aux rythmes scolaires – Editions Iserm, février 2001

Partager cet article :

Avez-vous aimé cet article ?