Acheter en ligne Allô 24h/24
Comment éviter de prendre trop de poids pendant la grossesse ?
  1. Accueil
  2. Ma grossesse
  3. Comment éviter de prendre trop de poids pendant la grossesse ?

Comment éviter de prendre trop de poids pendant la grossesse ?

Pour éviter de prendre trop de poids pendant la grossesse, il ne faut manger non pas pour 2, mais manger 2 fois mieux !

Comment faire pour éviter de prendre trop de poids pendant la grossesse ?

Vous vous inquiétez déjà quant à votre prise de poids ?

Sachez que dès le début de la grossesse, l’alimentation doit répondre aux besoins de la maman et du bébé. Mais cela ne veut pas dire qu’il faut manger pour 2 mais plutôt qu’il faut manger 2 fois mieux !

Une alimentation équilibrée doit suffire pour couvrir vos besoins et vous pourrez diminuer les maux de la grossesse comme la constipation par exemple. On entend par alimentation équilibrée le fait de prendre 3 repas principaux et 1 ou 2 collations par jour. Voici par exemple les quantités pour une journée :

  • 1 ou 2 portions de viande, poisson ou œufs.
  • Au moins 5 portions de fruits et légumes.
  • Du pain ou des sucres lents (pâtes, riz, pommes de terre) à chaque repas.
  • 2 à 3 portions de lait ou des produits laitiers.

La collation évite les fringales et peut se composer de laitage et/ou d’un fruit, en évitant les biscuits sucrés.

Si la maman est en surpoids avant la grossesse ou si elle prend trop de poids pendant la grossesse, le risque de diabète gestationnel et d’hypertension est augmenté.

Dans ce cas, un suivi nutritionnel sous contrôle médical est nécessaire.

Commencez déjà par calculer votre IMC et à repérer dans le tableau ci-dessous les recommandations en termes de prise de poids en fonction de votre IMC.

Comment calculer votre IMC ? 

La valeur de l’IMC est calculée en divisant le poids (en kg) par la taille (en m) au carré. (On divise le poids par la taille, et le résultat obtenu est encore divisé par la taille)

IMCPrise de poids recommandée
IMC < 18,5 Entre 12,5 et 18 kg
18,6 < IMC < 24,9  Entre 11,5 et 16 kg
25 < IMC < 29,9    Entre 7 et 11,5 kg
IMC > 30   Entre 5 et 9 kg

Source : institute of the medecine, 2009

Voici un exemple de menu type pour une journée :

  • Petit déjeuner : 1 produit céréalier + 1 produit laitier + 1 fruit frais, pressé ou en compote + 1 boisson de préférence non sucrée
  • Collation du matin : 1 produit laitier ou 1 produit céréalier ou un fruit
  • Déjeuner : Légumes, viande ou poisson ou œufs, féculents, un produit laitier, un fruit, de l’eau
  • Collation de l’après-midi : 1 yaourt + 1 banane + 1 verre d’eau
  • Dîner : Légumes, féculents, éventuellement viande, poisson ou œufs, un produit laitier, un fruit, de l’eau

N’hésitez pas à faire du sport ! Que ce soit du yoga, de la marche ou de la natation, un exercice physique est recommandé pendant la grossesse. Toutefois, écouter votre corps, si vous ne vous sentez pas de faire un exercice, ne le faites pas. Pratiquer des étirements, des exercices de respiration, prenez le temps de vous détendre durant ces moments.

Sachez qu’il est préférable de demander l’avis à votre médecin ou sage-femme avant de commencer toute activité physique.

Et n’oubliez pas, il ne faut pas manger pour 2 mais manger 2 fois mieux !

Partager cet article :

Avez-vous aimé cet article ?

Besoin
d'un conseil ?

Des experts à votre écoute

Allô Laboratoire Gallia 24h/24 7j/7
AVIS IMPORTANT : Le lait maternel est l'aliment idéal et naturel du nourrisson : il est le mieux adapté à ses besoins spécifiques. Une bonne alimentation de la mère est importante pour la préparation et la poursuite de l'allaitement au sein. L'allaitement mixte peut gêner l'allaitement maternel et il est difficile de revenir sur le choix de ne pas allaiter. En cas d'utilisation d'une préparation infantile, lorsque la mère ne peut pas ou ne veut pas allaiter, il importe de respecter scrupuleusement les indications de préparation et d'utilisation et de suivre l'avis du corps médical. Une utilisation incorrecte pourrait présenter un risque pour la santé de l'enfant. Les implications socio-économiques doivent être prises en considération dans le choix de la méthode d'allaitement.