Acheter en ligne Allô 24h/24
FAQ Petits maux de grossesse
  1. Accueil
  2. Petit guide de la grossesse
  3. FAQ Petits maux de grossesse

FAQ Petits maux de grossesse

Vous trouverez des réponses à vos questions sur les différents maux qui peuvent vous arriver durant votre grossesse. Des experts y répondent et vous proposent quelques astuces afin de soulager ces tracas du quotidien !

J’ai mal au dos, que faire ?

Vous avez mal au dos ?

Découvrez les conseils de François Grillot, sage-femme, qui pourront vous soulager :

  • Mettez des glaçons dans un sac puis dans une serviette fine et appliquez-la sur la zone douloureuse. Cela vous soulagera peut-être et est sans risque pour votre grossesse. En effet, l’application de froid peut un peu réduire l’inflammation et jouer un rôle anesthésiant.
  • À l’inverse, certains recommandent l’application d’une bouillotte qui peut permettre un relâchement des contractions musculaires provoquées par la douleur.
  • Évitez de porter des talons. Préférez des chaussures souples type baskets. Vous diminuerez ainsi les « vibrations » dans votre colonne vertébrale.
  • Évitez de porter des charges lourdes. Pour soulever quelque chose, pliez toujours vos genoux et veillez à garder votre dos bien droit en remontant.
  • N’en faites pas trop, sachez écouter votre corps et faire des pauses si vous avez mal.
  • Si certaines mamans sont soulagées en restant allongées, d’autres au contraire préféreront le mouvement. C’est à vous, en fonction de vos ressentis, de chercher ce qui vous fait le plus de bien.
  • Posez votre ventre sur un coussin ou un oreiller lorsque vous êtes dans votre lit.

Sachez que la prise d’anti-inflammatoire est contre-indiquée durant la 2ème moitié de la grossesse. Toutefois, si la douleur est trop importante, n’hésitez pas à en parler avec la personne qui suit votre grossesse, qui pourra vous prescrire d’autres antalgiques.

Que puis-je faire contre les jambes lourdes ?

Nous vous proposons un petit exercice :

Mettez-vous sur la pointe des pieds 10 fois de suite. Puis faites des cercles avec la cheville, une dizaine de fois. Changez de sens et de cheville.

Autres astuces :

  • Incliner très légèrement son lit en le surélevant avec des cales côté pieds de 5 cm.
  • Préférer des chaussures avec des talons de 2 à 3 cm (si vous êtes habituée aux talons).
  • Privilégier la marche et la natation par exemple.
  • Choisir des vêtements amples, éviter le soleil et les bains trop chauds.
  • Et pour finir, porter des bas de contention, chaussettes ou collants pendant la journée reste le moyen le plus efficace.

Les ligaments me font mal, que puis-je faire ?

Les douleurs ligamentaires sont très fréquentes durant la grossesse. Elles sont dues à la progestérone qui, en faisant se relâcher les ligaments, permet à certaines articulations habituellement fixes de bouger. C’est donc le mouvement de ces articulations qui fait mal et qui provoque des douleurs.

N’hésitez pas à en parler à votre médecin ou votre sage-femme si les douleurs durent dans le temps !

J’ai mal aux dents, est-ce normal ?

L’hygiène bucco-dentaire est à surveiller de près durant la période de la grossesse. Les caries se développent beaucoup plus rapidement durant cette période, et une bonne hygiène bucco-dentaire permet aussi de diminuer le risque de prématurité. Il faut donc intervenir tôt.

Les dentistes sont souvent réticents à pratiquer des soins. Il vaut donc mieux demander à votre dentiste de contacter directement la personne qui suit votre grossesse, car en réalité on peut presque tout faire.

Pensez aussi à prendre soin de vos gencives qui peuvent être plus sensibles et saigner au brossage.

Bref, un rendez-vous chez le dentiste s’impose pour faire le point si vous ne l’avez déjà fait ! Sachez que la période la plus propice pour les soins bucco-dentaires se situe entre le 4e et le 8e mois de grossesse.

Est-ce normal d’avoir des pertes vaginales ?

Sous l’effet de la progestérone, les cellules du vagin et du col de l’utérus se renouvellent plus souvent, ce qui entraîne des pertes blanches plus ou moins liquides. Il n’est donc pas anormal d’avoir des pertes vaginales durant la grossesse. Cependant, si ces dernières sont malodorantes ou si cela vous démange, il faut consulter rapidement !

Qu’est-ce que le masque de grossesse ?

Vos cheveux sont épais et brillants, vous avez une peau lisse et un teint éclatant ? Merci les œstrogènes et profitez-en pour vous sentir belle car vous êtes rayonnante ! Mais attention, vous allez peut-être voir apparaître le fameux masque de grossesse. En quelques mots, le masque de grossesse se caractérise par des « tâches » brunes qui apparaissent de manière localisée sur le visage (principalement sur le front, le contour des yeux et de la bouche). Il apparaît généralement entre le 4e et le 6e mois de grossesse et s’estompe après l’accouchement ou disparait longtemps après.

Alors le conseil beauté du jour est : évitez l’exposition solaire directe qui favorise son apparition. Pensez à mettre un chapeau et de l’écran total ! Et avant d’appliquer un produit, prenez conseil auprès de votre médecin ou de votre sage-femme.

J’ai des vergetures, comment puis-je prévenir leur apparition ?

Voir apparaître des vergetures vous panique ? Découvrez les bons gestes pour essayer de les limiter.

  • Hydrater la peau : c’est la première chose à ne pas négliger ! Boire de l’eau, appliquer de la crème hydratante… Des gestes simples mais essentiels. Si vous êtes assidue et que vous en appliquez régulièrement, vous devriez sentir la différence sur votre peau rapidement.
  • Masser avec de l’huile : les huiles de massage anti-vergetures sont à appliquer une à deux fois par jour et permettent d’améliorer la tonicité et l’élasticité de la peau.

Toutefois, il convient d’être conscient qu’il y ait une prédisposition génétique qui dote les femmes d’une peau plus ou moins élastique.

Petite astuce en + : pensez à bien appliquer les produits en massant légèrement par de petits mouvements circulaires.

Et si vous ne voulez pas acheter de crème ou huile, nous vous proposons de faire votre propre produit anti-vergetures !

Voici une recette de beurre fouetté express spécial grossesse !

Ingrédients :

  • 50 g de beurre de karité bio
  • 16 ml d’huile végétale de germes de blé
  • 16 ml d’huile végétale d’inca inchi bio
  • 10 ml d’huile végétale de rose musquée bio
  • 8 ml d’huile végétale d’avocat bio
  • 4 gouttes de vitamine E

Préparation

Prélevez la quantité de beurre de karité et chauffez-le au bain-marie pour le rendre liquide. Une fois le beurre liquéfié, ajoutez au fur et à mesure les autres huiles végétales. Terminez en ajoutant les 4 gouttes de vitamine E et fouettez à l’aide d’un mini-fouet afin d’obtenir un mélange homogène.

C’est prêt, vous n’avez plus qu’à l’appliquer ! Bien sûr, en faisant des mouvements circulaires.

J’ai des problèmes de sommeil, que faire ?

Les problèmes de sommeil sont tout à fait normaux, surtout en fin de grossesse. En effet, la progestérone favorise la somnolence pendant la journée et décale ainsi l’horloge biologique. L’euphorie, et/ou l’inquiétude liée à la grossesse risque aussi d’être des facteurs aggravants.

Voici quelques astuces à appliquer pour passer de meilleures nuits :

  • Poser toutes les questions qui vous perturbent à votre sage-femme ou médecin pour être plus sereine.
  • Adopter une position dans le lit permettant de limiter les tensions et utiliser le coussin d’allaitement pour soutenir le ventre.
  • Faire une bonne marche pour vous détendre en fin de journée et éviter de regarder la télévision ou autre écran après le repas car elle favorise la somnolence en début de soirée.
  • Essayer de faire une petite sieste en début d’après-midi pour ne pas être trop fatiguée. Car quand on est trop fatigué, on a paradoxalement du mal à s’endormir !

Quelles sont les positions agréables pour bien dormir ?

Avec votre gros ventre rebondi, certaines positions sont décidément très inconfortables, surtout la nuit ! Et si vous avez mal au dos, cela devient encore plus compliqué.

Le conseil de notre sage-femme :

« Allongez-vous sur le côté avec un coussin entre vos jambes. Détendez-vous avec la technique de respiration apprise par votre sage-femme et trouvez une image positive sur laquelle poser votre esprit. Détendez chacun de vos muscles les uns après les autres. Et si les nuits sont difficiles, pensez à la sieste réparatrice ! Vous pouvez aussi au préalable regarder du côté des tisanes. »

Et une astuce de plus : Pourquoi ne pas investir dès à présent dans un coussin d’allaitement* très utile pour se reposer avant de l’utiliser pour nourrir bébé ! Vous pourrez le glisser sous votre ventre et entre vos cuisses.

*Parce que le lait maternel est l’aliment le mieux adapté aux besoins spécifiques des bébés, le Laboratoire Gallia encourage et préconise l’allaitement maternel jusqu’aux 6 mois de l’enfant.

Le massage prénatal, qu’est-ce que c’est ?

Le massage prénatal peut avoir plusieurs bénéfices : il diminue le stress, peut avoir des effets positifs sur le sommeil et soulagerait certains maux de la grossesse. Si vous menez une vie que vous trouvez trop active ou stressante, ces massages peuvent vous aider à vous détendre.

Envie de vous faire dorloter ? Demandez au préalable à votre médecin ou votre sage-femme si vous n’avez pas de contre-indications et choisissez un professionnel de santé formé au massage prénatal. Ces massages peuvent être indiqués dès le 4e mois. Attention, ils ne sont pas remboursés par la sécurité sociale.

Le conseil du Dr Corine Rebelle :

« Si par contre vous vous plaignez de douleurs lombaires, voire de sciatique, n’hésitez pas à en parler à votre médecin ou votre sage-femme qui vous prescrira éventuellement de la kiné, de l’ostéopathie, de l’acupuncture et/ou une ceinture de soutien abdominale. Une prise en charge par la sécurité sociale est alors possible. »

Si vous vous questionnez sur d’autres sujets, consultez notre FAQ Grossesse ou parlez-en directement à votre sage-femme ou professionnel de santé !

Partager cet article :

Besoin
d'un conseil ?

Des experts à votre écoute

Allô Laboratoire Gallia 24h/24 7j/7
AVIS IMPORTANT : Le lait maternel est l'aliment idéal et naturel du nourrisson : il est le mieux adapté à ses besoins spécifiques. Une bonne alimentation de la mère est importante pour la préparation et la poursuite de l'allaitement au sein. L'allaitement mixte peut gêner l'allaitement maternel et il est difficile de revenir sur le choix de ne pas allaiter. En cas d'utilisation d'une préparation infantile, lorsque la mère ne peut pas ou ne veut pas allaiter, il importe de respecter scrupuleusement les indications de préparation et d'utilisation et de suivre l'avis du corps médical. Une utilisation incorrecte pourrait présenter un risque pour la santé de l'enfant. Les implications socio-économiques doivent être prises en considération dans le choix de la méthode d'allaitement.