Acheter en ligne Allô 24h/24
Le 2e trimestre de votre grossesse : 4e mois
  1. Accueil
  2. Ma grossesse
  3. Le 2e trimestre de votre grossesse : 4e mois

Le 2e trimestre de votre grossesse : 4e mois

Vous commencez votre 4e mois

Votre bébé poursuit sa croissance

Petit à petit, ses traits continuent à s’affiner. Les muscles de son visage se développent ce qui donne lieu à de petites mimiques, même si votre bébé n’a encore aucun contrôle sur ses expressions.

Sa peau, encore très fragile et transparente, se recouvre quant à elle d’un fin duvet protecteur. Vous avez l’impression de le sentir bouger ? C’est peut-être lui en effet ; même si à ce stade c’est aussi peut-être un peu tôt, surtout si c’est votre premier enfant.

De nombreuses mamans enceintes comparent les mouvements de leur bébé à des bulles sous la peau, ou des ailes de papillons. Alors fermez les yeux et représentez-vous votre bébé, faites le vide et respirez calmement pour réussir à sentir bébé bouger.

Il est bien d’associer le son au toucher du ventre pour stimuler des réactions vibratoires et permettre à l’enfant d’être plus réceptif.

Votre bébé est très actif et de plus en plus réceptif !

En tout cas, rassurez-vous, même si vous ne le sentez pas encore, votre bébé est très actif ! Il fait des galipettes, s’étire, se blottit, a le hoquet … bref il n’arrête pas de bouger. 

S’il ne comprend pas encore les mots que vous prononcez, votre bébé peut ressentir l’intention et la charge affective de ces mots grâce à la captation des longueurs d’ondes et des vibrations.

Il est bien d’associer le son au toucher du ventre pour stimuler des réactions vibratoires et permettre à l’enfant d’être plus réceptif.

Aussi, n’hésitez pas à télécharger l’application 9 mois & moi afin de découvrir l’expérience du chant prénatal !

Si vous ne le sentez pas encore bouger, ne vous inquiétez pas ! Chaque femme vit sa grossesse différemment. Parlez-lui et touchez votre ventre afin de le stimuler et d’ici quelques jours, vous pourrez commencer à sentir bébé s’agiter !

La seconde consultation prénatale

La seconde consultation prénatale obligatoire doit avoir lieu au cours du 4e mois de grossesse, alors pensez à prendre rendez-vous !

Cette visite est remboursée à 100% par la sécurité sociale et permet à votre médecin ou votre sage-femme de faire le point sur votre état de santé ainsi que celle du bébé. Si vous faites votre suivi à la maternité, ce premier contact sera un moment important car c’est le lieu de vie où sera accueilli votre futur enfant.

Les mamans décrivent ce premier contact comme une « vraie rencontre« . La maternité n’est pas un simple guichet où l’on s’inscrit mais un lieu d’accueil et de rencontre pour les familles.

La première échographie

L’objectif de cette 1re échographie du point de vue médical est de dater la grossesse, d’identifier les grossesses multiples et de dépister certaines malformations ou risques d’anomalies chromosomiques.  Elle est faite idéalement à la 13e semaine d’aménorrhée. Pour vous, ce sera l’occasion de découvrir votre bébé, de voir qu’il bouge, d’écouter son cœur… Bref un fort moment d’émotion à partager avec votre partenaire.

Vais-je le voir sucer son pouce ? C’est probablement la vision la plus craquante de son bébé, le voir sucer son pouce… Il arrive de le voir dès la 1re échographie, c’est-à-dire à partir de la 12e semaine d’aménorrhée. Il est probable qu’à ce stade, ce ne soit qu’un geste réflexe, mais c’est tellement mignon ! Quoi qu’il arrive, vous aurez bien le temps de le voir, la grossesse dure 9 mois. Profitez de ce début de grossesse pour laisser libre cours à votre imagination, et soyez patiente !

Et votre partenaire dans tout cela ?

Si vous avez déjà bien eu le temps de vous sentir enceinte, pour votre partenaire, c’est une autre histoire. La fibre parentale peut se déclarer bien plus tard, et même certaines fois seulement à la naissance. Alors laissez-vous du temps et essayez de vous créer des occasions ensemble de partage de cette grossesse.

La présence aux rendez-vous médicaux n’est pas sa tasse de thé ? Essayez dans ce cas de partager des moments comme l’haptonomie ou l’achat de la poussette. Il est bricoleur ? Il aura donc sûrement envie de se pencher sur la préparation de la chambre du bébé.

Et s’il ne sentira pas comme vous les mouvements du bébé dans les prochains mois, dites-lui de lui parler : votre bébé perçoit mieux les sons graves que les sons aigus. Il l’entendra donc et le reconnaîtra d’autant mieux à la naissance.

Et n’oubliez pas non plus de vous ménager de vrais temps d’amoureux !

Félicitons les papas de notre époque qui, beaucoup plus investis dans le déroulement de la grossesse, sont à la fois d’autant plus curieux et protecteurs, même si le quotidien auprès d’une femme enceinte peut être déroutant ! Et vive les rapports sexuels qui ne mettent aucunement en danger la grossesse !

Le petit mot du Dr Corine Rebelle

À la fin de ce 4e mois de grossesse

Votre bébé mesurera autour de 21 cm de la tête aux talons et pèsera environ 255 grammes. Au cœur de son petit organisme, ses poumons poursuivent leur développement. La vie aquatique de votre bébé ne lui permet pas encore de respirer mais ses premiers mouvements de déglutition apparaissent. Ses doigts et orteils sont achevés et ses empreintes digitales commencent à se dessiner.

Tout doucement, et bien qu’il soit encore tout petit, il prend l’allure d’un vrai bébé !

Partager cet article :

Avez-vous aimé cet article ?

Besoin
d'un conseil ?

Des experts à votre écoute

Allô Laboratoire Gallia 24h/24 7j/7
AVIS IMPORTANT : Le lait maternel est l'aliment idéal et naturel du nourrisson : il est le mieux adapté à ses besoins spécifiques. Une bonne alimentation de la mère est importante pour la préparation et la poursuite de l'allaitement au sein. L'allaitement mixte peut gêner l'allaitement maternel et il est difficile de revenir sur le choix de ne pas allaiter. En cas d'utilisation d'une préparation infantile, lorsque la mère ne peut pas ou ne veut pas allaiter, il importe de respecter scrupuleusement les indications de préparation et d'utilisation et de suivre l'avis du corps médical. Une utilisation incorrecte pourrait présenter un risque pour la santé de l'enfant. Les implications socio-économiques doivent être prises en considération dans le choix de la méthode d'allaitement.