Acheter en ligne Allô 24h/24
Une alimentation adaptée à 18 mois
  1. Accueil
  2. Nutrition de bébé
  3. Une alimentation adaptée à 18 mois

Une alimentation adaptée à 18 mois

Passé 18 mois, votre enfant continue d’enrichir son alimentation et affirme ses goûts.

Passé 18 mois, votre enfant continue d’enrichir son répertoire alimentaire et affirme ses goûts. Il s’assoit à table avec toute la famille et manie même la cuillère. Il a cependant encore besoin d’une alimentation adaptée, à 18 mois, en quantité et en qualité, ce qui n’est pas toujours évident.

Mise en place d’une alimentation adaptée à 18 mois pour bébé

Le saviez-vous ?

Entre 18 et 36 mois, votre enfant grandit en moyenne de 15cm(1), grossit de 3kg(1) et son cerveau se développe à grande vitesse ! En conséquence, il est important de lui donner tous les nutriments nécessaires pour l’aider à bien grandir et se développer de façon optimale.

Les besoins nutritionnels des enfants à partir de 18 mois

Votre enfant a grandi, pourtant, ses besoins nutritionnels sont encore bien spécifiques. Le lait de croissance* reste donc un élément essentiel dans l’alimentation des enfants de 12 à 36 mois. En effet, à 18 mois, les bébés consomment en moyenne moins d’un biberon de 250 mL de lait de croissance* par jour sur les 500 mL recommandés par les pédiatres(2)(3).

Entre 18 et 23 mois, ceci a pour conséquences des apports nutritionnels souvent inadaptés en :

  •  Fer : Près de 50% des enfants ont un apport en fer inférieur aux recommandations(4)
  •  Vitamine D90% des enfants ont un apport en vitamines D inférieur aux recommandations(5)
  •  Protéines : La plupart des enfants ont un apport en protéines supérieur aux recommandations(6)
  •  Sodium : Plus de 95% des enfants ont un apport en sodium  supérieur aux recommandations(7)

Parce que nous voulons aider votre bébé à bien grandir, nos produits sont conçus pour s’adapter naturellement à leurs besoins nutritionnels. C’est pourquoi nos laits de croissance formulés par nos experts contiennent :

  •  Fer : 29 x plus de Fer(8)
  •  Vitamine D13 x plus de Vitamine D pour le bon développement du système immunitaire(9)
  •  Acides Gras: 9 x plus d’Acides Gras Essentiels pour le développement cérébral(9)

*Aliment lacté destiné aux enfants en bas âge
(1) Selon les courbes de croissance de l’OMS
(2) Quantité moyenne consommée de 221mL par jour (Étude Nutri-Bébé SFAE 2013 – volets comportement TNS Sofrès et consommation CREDOC entre 18 et 23 mois)
(3) Recommandations EFSA 2013
(4) Étude Nutri-Bébé SFAE 2013 – volet consommation CREDOC, 48% des enfants entre 18 et 23 mois ont un apport en fer  inférieur aux recommandations de l’EFSA.
(5) Étude Nutri-Bébé SFAE 2013 – volet consommation CREDOC, 92% des enfants entre 18 et 23 mois ont un apport en vitamines D (apports alimentaires seuls)  inférieur aux recommandations de l’EFSA. 
(6)  Étude Nutri-Bébé SFAE 2013 – volet consommation CREDOC, 100% des enfants entre 18 et 23 mois ont un apport en protéines supérieur aux recommandations de l’EFSA.
(7) Étude Nutri-Bébé SFAE 2013 – volet consommation CREDOC, 98% des enfants entre 18 et 23 mois ont un apport en sodium supérieur aux recommandations de l’EFSA.       
(8) SFAE – TNS SOFRES ; Etude Nutri Bébé 2013
(9) Par rapport au lait de vache demi-écrémé UHT, Anses, Ciqual, 2020
(9) Par rapport au lait de vache demi-écrémé UHT, Cliqual 2020

Partager cet article :

Avez-vous aimé cet article ?

Besoin
d'un conseil ?

Des experts à votre écoute

Allô Laboratoire Gallia 24h/24 7j/7
AVIS IMPORTANT : Le lait maternel est l'aliment idéal et naturel du nourrisson : il est le mieux adapté à ses besoins spécifiques. Une bonne alimentation de la mère est importante pour la préparation et la poursuite de l'allaitement au sein. L'allaitement mixte peut gêner l'allaitement maternel et il est difficile de revenir sur le choix de ne pas allaiter. En cas d'utilisation d'une préparation infantile, lorsque la mère ne peut pas ou ne veut pas allaiter, il importe de respecter scrupuleusement les indications de préparation et d'utilisation et de suivre l'avis du corps médical. Une utilisation incorrecte pourrait présenter un risque pour la santé de l'enfant. Les implications socio-économiques doivent être prises en considération dans le choix de la méthode d'allaitement.