Mon couple et moi 5 minutes

Se préparer à devenir parents

PARTAGER
separator-ede192e66d

L’heureux évènement que représente l’arrivée d’un nouveau-né dans la famille implique de gros changements au quotidien et peut être bouleversant à l’échelle d’un couple. Épuisement psychique, augmentation du stress, nouveau rôle... Cette transition à une nouvelle vie parentale peut parfois être difficile à gérer. 

Voici un petit guide pour anticiper ce changement de vie et vous préparer au mieux à devenir parents.

 

En amont : réfléchir au projet d’enfants

Si les 9 mois de grossesse sont nécessaires pour se préparer à accueillir un enfant, on peut s’y préparer avant, et ce, dès avant la conception.

 

Devenir parents : décider à deux

Si vous êtes en couple et que l’envie d’avoir un enfant se fait sentir, il est très important que la décision se prenne à deux et que l’envie soit partagée par votre partenaire. Ne pas hésiter à vous questionner ensemble sur ce qui motive cette envie : est-ce un désir profond ou une « injonction » de la société, une pression de l’entourage ? Si votre partenaire ne se sent pas encore prêt ou n’en a pas envie immédiatement, laissez-lui le temps jusqu’à ce que vous soyez en phase. Ne le brusquez pas : cela risquerait de freiner sa décision.

Si vous êtes célibataire, ces questions autour du désir d’enfant sont tout aussi importantes. Même s’il existe des solutions pour devenir parent, l’accès à la parentalité est un processus long, un parcours semé d’obstacles qui demande une mûre réflexion et beaucoup de patience.

Renseignez-vous auprès de professionnels pour connaitre les solutions qui s’offrent à vous et bénéficier d’informations sur le sujet. N’hésitez pas à consulter un ou une psychologue si vous en ressentez le besoin. 

 

S’interroger sur sa propre expérience familiale

La relation que vous entretenez (ou avez entretenu) avec vos parents, votre père, votre mère ont des répercussions sur votre présent et votre futur. S’interroger sur son histoire familiale pourra vous aider à vous projeter : quel « type » de parent voulez-vous être ? Quelles sont les valeurs et traditions que vous souhaitez transmettre ? Quel(s) schéma(s) voulez-vous éviter de reproduire ?

Même si vous n’êtes pas tout à fait aligné avec votre partenaire, cela permet d’ouvrir la discussion et de réfléchir ensemble au projet d’enfants pour être en phase.

 

Une préparation au changement

Il est important de prendre conscience que l’arrivée d’un bébé est synonyme de grands changements dans votre vie, vos habitudes. Il faut que vous soyez sûrs d’être prêts à renoncer à une certaine liberté et à adopter une nouvelle organisation en famille.

Astuce Laboratoire Gallia : afin de vous aider à faire face à la charge mentale supplémentaire dès le début de la grossesse, nous avons créé un outil de suivi personnalisé avec une checklist adaptée, pour penser à tous vos nouveaux rendez-vous et suivre l’évolution de bébé.

Ayez également en tête que votre couple conjugal va alors devenir couple parental et que la relation que vous entretenez entre partenaires peut parfois être bouleversée, notamment durant les premiers mois qui suivent la naissance de l’enfant.

Pour en savoir plus, lisez notre article « Baby clash : prévenir ou surmonter une crise de couple après l'arrivée de bébé  »

 

Dès la grossesse, s’impliquer à deux

Si la future maman peut se sentir mère dès le début de la grossesse, le partenaire peine parfois à trouver sa place. Comment s’impliquer à deux dès la grossesse et valoriser le rôle du co-parent ?

 

L’importance des ateliers préparatoires

L’entretien prénatal précoce (EPP), obligatoire depuis le 01/05/2020, permet d’échanger avec un professionnel de santé sur les questions de grossesse et de parentalité. Même s’il peut se faire de manière individuelle, la présence du co-parent est fortement recommandée. Vous pourrez lors de l’entretien aborder librement de nombreux sujets, sur la grossesse (vécu des futurs parents), l’accouchement (projet de naissance), l’arrivée de bébé (projet d’allaitement ou pas) ou encore votre conception de la parentalité. Idéalement il sera fait dès le 4ème mois mais peut être programmé tout au long de la grossesse, jusqu’à l’accouchement.

Participer aux cours de préparation à l’accouchement permet à la maman de préparer peu à peu son corps à donner la vie. Cela implique aussi le partenaire dès la grossesse. Parmi les 7 séances remboursées à 100% par l’assurance maladie, certaines sont ainsi ouvertes aux co-parents.

D’autres ateliers proposés aux futurs parents et aux conjoints, tels que des cours d’haptonomie ou encore des groupes de discussion permettent de s’investir et de créer du lien avec bébé, dès la grossesse. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre maternité ou des structures autour de chez vous.

 

S’informer

La préparation à la parentalité peut débuter en lisant des livres sur la grossesse et la parentalité, en lisant des témoignages de parents ou en s’informant auprès de professionnels ou même de ses proches. Attention, cependant au surplus d’informations et aux conseils (parfois péremptoires… et contradictoires !) de votre entourage : en tant que nouveaux parents, il faudra aussi apprendre à suivre votre instinct et à vous faire confiance.

Pratiques avec leur format audio, les podcasts sont également un très bon moyen de s’informer facilement au quotidien ! Des émissions telles que Bliss Stories ou PARENTISSAGE vous aideront à explorer la réalité de la parentalité.

 

Avant la naissance : préparer l’environnement de bébé

Un environnement serein

Même si l’OMS recommande que bébé dorme dans la chambre des parents jusqu’à ses 6 mois, vous pouvez commencer à préparer en douceur la chambre de votre futur enfant : aménagement de la pièce, ameublement, décoration. 

Lisez l’article « Quand préparer la chambre de votre bébé » et découvrez tous nos conseils pour préparer au mieux l’arrivée de votre enfant  !

 

 

Le saviez-vous ?

L’instinct de nidification ou « envie de faire son nid » peut apparaitre chez la future maman. Cela se traduit par une envie de tout organiser, nettoyer et ranger chez soi. Un besoin de créer un environnement douillet et sûr pour accueillir son bébé en toute sérénité !

 

De même, n’hésitez pas à vous équiper et à prévoir le matériel indispensable pour accueillir bébé. 

  • Alimentation : matériel d’allaitement*
  • Soin & bain : couches, cotons, savon hypoallergénique
  • Vêtements : vêtements de naissance adaptés à la saison et à la taille de bébé
  • Pour le transport : poussette et/ou écharpe de portage, siège-auto

*Parce que le lait maternel est l’aliment le mieux adapté aux besoins spécifiques des bébés, le Laboratoire Gallia encourage et préconise l’allaitement maternel jusqu’aux 6 mois de l’enfant. Dans le cas où vous ne pouvez ou ne souhaitez pas allaiter bébé, ne culpabilisez pas. Cette décision vous appartient, écoutez-vous.

Anticiper

Pour vous préparer au mieux à accueillir bébé, n’hésitez pas à anticiper !

  1. En fonction du mode de garde souhaité, commencez à vous renseigner sur les places en crèches ou à rencontrer une future nounou ou assistante maternelle...

  2. Renseignez-vous auprès de vos proches, voisins ou entourage pour trouver un pédiatre de confiance et à l’écoute...

  3. Repérez la PMI la plus proche de chez vous.

 

Vous souhaitez faire garder votre enfant ? Retrouvez notre guide pour choisir le mode de garde le plus adapté à vos besoins et ceux de votre enfant dans l’article « Quel mode de garde choisir ? »

 

Enfin, le choix du prénom est aussi une grande étape ! Prénoms traditionnels, classiques, régionaux ou étrangers, à vous de vous mettre d’accord ! Choisir le futur prénom de votre enfant est une décision qui a toute son importance dans la préparation à devenir parents et qui doit se prendre à deux. 

 

Gardez à l’esprit qu’on ne nait pas parents, on apprend à le devenir avec son enfant et durant toute sa vie. Alors surtout, faites-vous confiance.

Avez-vous trouvé cet article utile?

LIRE PLUS

Chaque semaine, des conseils liés à votre étape

AVIS IMPORTANT

Le Laboratoire Gallia encourage l'allaitement maternel au moins jusqu'aux 6 mois de l'enfant en accord avec les recommandations de l'OMS. En effet le lait maternel est l'aliment le mieux adapté aux besoins spécifiques des bébés. Par ailleurs, la réglementation interdit aux industriels de l'alimentation infantile de communiquer sur leurs laits pour nourrisson (0-6 mois). Consultez votre médecin.

J'ai compris