Acheter en ligne Allô 24h/24
Allergie aux protéines du lait de vache et dysbiose
  1. Accueil
  2. Santé de bébé
  3. Allergie aux protéines du lait de vache et dysbiose

Allergie aux protéines du lait de vache et dysbiose

Des moyens existent pour influencer bénéfiquement le microbiote intestinal de votre bébé.

Le bon équilibre du microbiote intestinal, aussi fragile soit-il, est modifié en cas d’allergie aux protéines du lait de vache

L’allergie alimentaire est un ensemble de réactions immunitaires anormales, survenant après l’ingestion d’un aliment en particulier, ici le lait de vache. Celui-ci, normalement inoffensif pour l’organisme, est appelé « allergène » (ou « trophallergène » pour un allergène ingéré).

Le tube digestif héberge en permanence un ensemble de bactéries que l’on appelle Microbiote Intestinal. Celui-ci se met en place dès la naissance pour atteindre sa maturité vers l’âge de 2-3 ans. Il comprend environ 100 billions de bactéries, parmi lesquelles on distingue des bonnes bactéries, et des bactéries potentiellement pathogènes. L’équilibre entre ces bactéries contribue au bon état de santé. Lorsque cet équilibre est perturbé, on parle de dysbiose ou déséquilibre du microbiote intestinal ! Les traitements antibiotiques constituent l’un des facteurs les plus importants de déséquilibre du microbiote intestinal.

Difficile de dire si c’est l’allergie qui entraîne une dysbiose du microbiote intestinal ou la dysbiose du microbiote intestinal qui entraîne une allergie mais les 2 phénomènes sont liés.

Des études récentes montreraient qu’une baisse de la diversité bactérienne induirait l’apparition d’allergies qui peuvent être cutanées (exemple : eczéma, dermatite), alimentaires (exemple : APLV – Allergie aux protéines de lait de vache) ou encore respiratoires (exemple : asthme).

Des moyens existent pour influencer bénéfiquement le microbiote intestinal de votre bébé.

  1. Sources Gallia “Microbiote de bébé”, Butel et al., Journal of Developmental Orignis od Health and Disease 2018, Steve R et al , Science 2011, Selber-Hnatiw et al., Frontiers in microbiology 2017, Shamir R et al., Wiley 2015, Tamburini et al., Nat Medicine 2016, World Gastroenterology Organization Global Guidelines, Probiotiques et Prébiotiques 2011
  2. Durack et al., Delayed gut microbiota development in high-risk for asthma infants is temporarily modifiable by Lactobacillus supplementation. 2018
  3. Butel et al., The developing gut microbiota and its consequence for health. Journal of Developmental Origins of Health and Disease. 2018
  4. Ismail et al., Early gut colonization by Bifidobacterium breve and B. catenulatum differentially modulates eczema risk in children at high risk of developing allergic disease. Pediatr Allergy Immunol 2016: 27: 838–846
Partager cet article :

Besoin
d'un conseil ?

Des experts à votre écoute

Allô Laboratoire Gallia 24h/24 7j/7
AVIS IMPORTANT : Le lait maternel est l'aliment idéal et naturel du nourrisson : il est le mieux adapté à ses besoins spécifiques. Une bonne alimentation de la mère est importante pour la préparation et la poursuite de l'allaitement au sein. L'allaitement mixte peut gêner l'allaitement maternel et il est difficile de revenir sur le choix de ne pas allaiter. En cas d'utilisation d'une préparation infantile, lorsque la mère ne peut pas ou ne veut pas allaiter, il importe de respecter scrupuleusement les indications de préparation et d'utilisation et de suivre l'avis du corps médical. Une utilisation incorrecte pourrait présenter un risque pour la santé de l'enfant. Les implications socio-économiques doivent être prises en considération dans le choix de la méthode d'allaitement.