Acheter en ligne Allô 24h/24
Bébé plus souvent malade à la crèche ? Enjeux pour son système immunitaire
  1. Accueil
  2. Santé de bébé
  3. Bébé plus souvent malade à la crèche ? Enjeux pour son système immunitaire

Bébé plus souvent malade à la crèche ? Enjeux pour son système immunitaire

Comment préparer votre bébé à sa première rentrée en crèche et prévenir les maladies ?

Bientôt l’entrée en collectivité ? en crèche ? … De nouvelles occasions de découvrir les maladies infantiles.

Votre bébé va bientôt découvrir un autre environnement que votre chez soi, la plupart du temps pour vous permettre de reprendre le travail. A moins qu’il ne soit gardé par une nounou à votre domicile, il sera naturellement davantage exposé à un nouvel environnement et potentiellement à de nouvelles bactéries ou virus , alors que son système immunitaire n’est pas encore mature. C’est vrai chez une assistante maternelle, où il sera en contact avec d’autres enfants, et d’autant plus en crèche, où le nombre d’enfants est plus important.

Comment préparer au mieux l’entrée de votre bébé en crèche ? Votre bébé va déjà à la crèche et est souvent malade… Que faire pour préserver sa santé ? Est-il possible d’influer sur son immunité pour prévenir les risques d’infections et de maladies ? Zoom sur l’immunité du bébé en collectivité !

La crèche, première rentrée en collectivité

Les collectivités d’enfants, comme la crèche, la halte-garderie puis, plus tard, l’école, mettent en contact de nombreuses personnes. Par ailleurs, les tout-petits, en pleine période d’exploration propice à leur développement psychomoteur, touchent à tout et mettent leurs mains ou des objets à la bouche régulièrement. C’est pourquoi le fait que votre bébé est en crèche favorise son exposition aux micro-organismes et les infections transmises par d’autres enfants ou par le personnel de la crèche.

Enfin, à la convivialité et interactivité induites par ce mode de garde, s’ajoute le fait que l’organisme de votre enfant, dans ses premiers mois de vie, n’a pas encore développé une réponse immunitaire adaptée à chaque virus et microbes. Les bébés accueillis en crèche ou autre collectivité, sont donc plus susceptibles de contracter des maladies et peuvent régulièrement rentrer chez leurs parents en étant malades : fièvre, rhume (nez qui coule, toux)…

Quelles sont les maladies infantiles les plus courantes en crèche ?

A chaque maladie, ses symptômes et sa prise en charge… consultez toujours un professionnel de santé, il saura vous rassurer et prescrire le traitement adéquat et adapté à votre enfant.

  • La roséole est une maladie courante du jeune enfant. Elle est due à un virus transmis par le contact avec des sécrétions nasales ou buccales d’un autre enfant infecté. La roséole infantile se manifeste généralement avant l’âge de 4 ans.
    Cette maladie provoque souvent une très forte fièvre, suivie d’une éruption cutanée.
  • L’otite est une infection de l’oreille, elle peut être virale ou bactérienne. Cette maladie se caractérise par des oreilles douloureuses et de la fièvre. Elles sont fréquentes chez l’enfant avant l’âge de 3 ans et beaucoup plus rare après 6 ans.
  • La rougeole est une maladie très contagieuse. C’est une infection virale dont les symptômes sont : toux, rhinopharyngite, conjonctivite, forte fièvre suivie d’une éruption cutanée. Cette maladie peut entrainer des complications plus graves, c’est une pathologie en recrudescence actuellement en France, d’où l’importance d’augmenter la couverture vaccinale.
  • La gastro-entérite est également une maladie très fréquente et contagieuse chez le bébé et jeune enfant, elle peut avoir différentes origines (virale, bactérienne…) mais chez l’enfant elle est, le plus fréquemment, due au rotavirus. Votre bébé souffrant de gastro-entérite pourra présenter différents symptômes associés parmi des vomissements, diarrhée, maux de ventre, fatigue et fièvre.
    • Cette maladie présente un risque de déshydratation important chez les bébés. Il convient donc de faire boire un soluté de réhydratation orale (ou SRO) de type Adiaril à votre bébé, en petites quantités et de manière régulière. Ce soluté permet de compenser les pertes en minéraux et en eau, donc de réhydrater votre bébé.
  • Le syndrome pied-main-bouche : c’est une infection virale bégnine mais fréquente. On distingue bien cette maladie de la varicelle, de part la forme des boutons et leur éruption très localisée sur les extrémités du corps et dans la bouche. Si votre bébé présente beaucoup de papules dans la bouche, il peut avoir du mal à s’alimenter et refuser de boire. Il est donc important surtout chez le nourrisson de bien être vigilant au risque de déshydratation.
  • La conjonctivite : c’est une inflammation de l’œil qui peut avoir plusieurs origines (virus, bactéries, allergies ou irritations) et manifestations possibles : rougeurs, démangeaisons, picotements ou écoulement. Le médecin prescrira un traitement ou non, en fonction de l’origine de l’infection (virale ou bactérienne).
  • La rhinopharyngite : c’est une infection virale très contagieuse. Le traitement de la maladie passe par le traitement de la fièvre et de la douleur et surtout par des lavages de nez  et mouchages fréquents. En période d’épidémie, l’application des gestes barrières permet de limiter la contamination, pensez notamment à vous laver les mains très fréquemment.
  • La bronchiolite : c’est une infection des petites bronches (voie respiratoire) due à un virus. C’est une maladie très contagieuse qui se caractérise par des symptômes pouvant être impressionnants pour les parents  : gêne respiratoire, toux, respiration rapide et sifflante parfois associés à de la fièvre ou des difficultés pour s’alimenter.

Votre enfant est tout le temps malade ? Il développe son immunité acquise !

La contagion de ces maladies en collectivité, participent au développement des défenses immunitaires de votre bébé, en particulier de ce qu’on appelle l’immunité acquise son organisme apprend progressivement à lutter contre les microbes rencontrés. C’est pour cette raison qu’il est important que les enfants ne soient pas « dans une bulle hygiéniste », mais bien exposés chaque jour à certaines bactéries, afin que leurs corps apprennent bien à s’en défendre.

LE SAVIEZ-VOUS ?  

Si on entend souvent que les enfants qui vont en crèche sont plus malades que les autres, on devrait plutôt dire qu’ils le sont… plus tôt !

En effet, s’ils développent ces maladies infantiles pendant la petite enfance, ils seront moins malades que les bébés gardés à la maison une fois rentrés à l’école maternelle ! Quel que soit le mode de garde choisi, tous les parents auront donc a priori besoin de prendre quelques congés enfant malade entre 0 et 6 ans… !

Booster l’immunité du bébé

Sachez que si vous allaitez, vous transmettez des anticorps à votre bébé au travers de votre lait maternel. C’est une des raisons pour lesquelles l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande un allaitement maternel exclusif du bébé, au moins jusqu’à l’âge de 6 mois.

Alimentation, sommeil, modulateurs du microbiote intestinal (probiotiques, prébiotiques ou postbiotiques) : vous pouvez par ailleurs mettre toutes les chances de votre côté pour renforcer le système immunitaire de votre bébé lorsqu’il est gardé en collectivité, afin qu’il soit moins malade !

Prévenir les risques de maladies à la crèche

Une bonne hygiène permet de réduire les risques de contagion des maladies infantiles :

  • nettoyez régulièrement les objets du quotidien de votre bébé : doudou, jouets, tétine éventuelle…
  • lavez-lui les mains avec de l’eau et du savon,
  • s’il a le nez qui coule, nettoyez-le régulièrement avec du sérum physiologique,
  • aérez quotidiennement sa chambre, mais aussi le reste de votre logement,
  • maintenez une température autour de 18°C dans sa chambre la nuit,
  • préservez votre enfant de tout tabagisme passif.

Progressivement, votre bébé apprendra également les règles d’hygiène en collectivité, et cet apprentissage se poursuivra à l’école : tousser dans son coude, se moucher correctement, se laver les mains régulièrement, etc.

Les sources :

Partager cet article :

Besoin
d'un conseil ?

Des experts à votre écoute

Allô Laboratoire Gallia 24h/24 7j/7
AVIS IMPORTANT : Le lait maternel est l'aliment idéal et naturel du nourrisson : il est le mieux adapté à ses besoins spécifiques. Une bonne alimentation de la mère est importante pour la préparation et la poursuite de l'allaitement au sein. L'allaitement mixte peut gêner l'allaitement maternel et il est difficile de revenir sur le choix de ne pas allaiter. En cas d'utilisation d'une préparation infantile, lorsque la mère ne peut pas ou ne veut pas allaiter, il importe de respecter scrupuleusement les indications de préparation et d'utilisation et de suivre l'avis du corps médical. Une utilisation incorrecte pourrait présenter un risque pour la santé de l'enfant. Les implications socio-économiques doivent être prises en considération dans le choix de la méthode d'allaitement.