Sommeil de bébé 5 minutes

Les réveils nocturnes de bébé

Sommeil de bébé 5 minutes

Les réveils nocturnes de bébé

separator-9a18da1eb5

Bébé, entre 7 et 12 mois, a un sommeil plus régulier. Tout naturellement, il devrait faire ses nuits de façon plus « organisée ». Pourtant, ce n’est toujours pas le cas et votre fatigue s’en ressent, que faire ?

Gérer les réveils nocturnes de bébé

Le rituel : rassurer en amont.

Ça y est ! Le rythme jour-nuit de bébé s’est installé, les cycles de sommeil plus longs alternent entre sommeil lent (sommeil profond en début de nuit), sommeil paradoxal (sommeil plus agité où l’on rêve) et siestes dans la journée. Sachez que l’endormissement est un moment important pour un bon sommeil. Bébé a besoin d’être au calme, d’avoir ses repères, d’être rassuré…

Le rituel du coucher permet de satisfaire ces conditions. Vous pouvez lui lire une histoire, lui chanter une chanson  le tout accompagné d’un câlin et un bisou. Profitez, vous aussi, de ce moment privilégié avec votre bébé mais veillez à ce qu’il ne s’éternise pas trop le soir ! Laissez votre enfant s’endormir seul, sinon il vous cherchera à son réveil. Plus vous favoriserez un endormissement calme, plus ses réveils entre 2 cycles seront eux aussi calmes.

Le sommeil de l’enfant est le révélateur de la vie familiale.

Hélène de Leersnyder, pédiatre

Les réveils nocturnes

Pendant la nuit, entre 2 cycles de sommeil, survient un bref réveil. Normalement, l’enfant se rendort seul, mais de nombreuses raisons peuvent expliquer les réveils nocturnes : une maladie (rhume, otite…), une période de changement (acquisition de la marche, diversification, première semaine à la crèche, nouvelle nounou…), ou des problèmes familiaux par exemple. Il est possible qu’il pleure pendant ses réveils nocturnes.

Ces changements peuvent désorganiser le sommeil de l’enfant, de manière ponctuelle le plus souvent ; de manière plus prolongée certaines fois en fonction de la réponse apportée par le parent. Au moment des réveils nocturnes, l’enfant veut retrouver les conditions de l’endormissement (câlin, bisous, tétine….).

Intervenir oui, mais comment ?

Comment ne pas céder tout en restant bienveillant ? Accourir au moindre bruit ne va pas rassurer bébé, d’autant qu’il comprendra vite si vous venez le voir dès qu’il bouge, et cela risque de lui plaire…

S’il pleure vraiment en revanche, n’hésitez pas à aller le voir pour le rassurer, parfois un mot doux ou une caresse suffisent pour se rendormir calmement. Si bébé insiste, revenez le voir espaçant de plus en plus vos interventions comme expliquée dans le tableau de séquences ci-dessous :

Sources :
mpedia.fr
Les difficultés de sommeil du bébé de la naissance à l’âge de 6 mois, 2005, Hélène de Leersnyder

separator-a617fd71ad
LIRE PLUS

Chaque semaine, des conseils liés à votre étape

AVIS IMPORTANT

Le Laboratoire Gallia encourage l'allaitement maternel au moins jusqu'aux 6 mois de l'enfant en accord avec les recommandations de l'OMS. En effet le lait maternel est l'aliment le mieux adapté aux besoins spécifiques des bébés. Par ailleurs, la réglementation interdit aux industriels de l'alimentation infantile de communiquer sur leurs laits pour nourrisson (0-6 mois). Consultez votre médecin.

J'ai compris