Les maladies de bébé 6 minutes

Faut-il une hygiène irréprochable pour un bébé en bonne santé ?

Les maladies de bébé 6 minutes

Faut-il une hygiène irréprochable pour un bébé en bonne santé ?

separator-06f523fde2

Êtes-vous plutôt maniaques ou au contraire détendus vis-à-vis de la propreté de votre foyer ? Quel impact cela peut-il avoir sur la santé de votre bébé ? Est-ce une bonne chose que votre bébé grandisse à l’abri de toute bactérie ?

D’après la « théorie hygiéniste », et « l’hypothèse des vieux amis », la réponse est non… Pour le système immunitaire du bébé, en plein développement, il convient de trouver le bon équilibre entre un environnement aseptisé et une exposition trop importante aux microbes. Explications et bonnes pratiques à adopter avec votre bébé !

Qu’est-ce que la théorie hygiéniste ?

La théorie hygiéniste a été élaborée en 1989 à la London School of Hygiene and Tropical Medicine[1] par le chercheur David Strachan. Sa « théorie de l’hygiène » partait de l’hypothèse que le fait que les enfants en bas âge seraient moins exposés aux microbes et aux bactéries dans les pays industrialisés, ce qui entraînerait un moins bon développement de leurs systèmes immunitaires. Par conséquent, notre mode de vie « aseptisé » expliquerait l’augmentation de la fréquence des allergies, de certaines maladies inflammatoires et auto-immunes, ou encore de certains cancers.

Il convient de rappeler que parallèlement, l’amélioration de l’hygiène au cours du temps a permis une nette diminution du nombre de pathologies infectieuses !

Une vision plus précise grâce à l’hypothèse des vieux amis 

L’hypothèse des vieux amis, explicitée par Graham Rooke en 2003, vient apporter une vision plus précise, étayée par la suite par de nombreuses autres recherches : ce n’est pas le manque de contact avec les agents infectieux qui est à l’origine de l’augmentation de la fréquence de ces maladies, mais le manque de contacts précoces avec les bons micro-organismes, soit certaines bactéries qui co-évoluent avec l’humain depuis des millénaires (d’où le nom de « vieux amis »).

Avec le développement de l’hygiène et une sécurité plus stricte de notre alimentation, si les mauvaises bactéries, potentiellement néfastes pour la santé, ont disparu, c’est aussi le cas des bons micro-organismes (nos vieux amis : levures et bactéries).

Un article paru en 2006[2] dans Nature Clinical mettait ainsi l’accent sur l’importance de l’équilibre du microbiote intestinal pour permettre le bon fonctionnement du système immunitaire.

Pour découvrir comment en prendre soin, lisez notre article sur Qu’est-ce que le microbiote intestinal du bébé ?

Hygiène et immunité : vos questions de parents

Faut-il empêcher notre bébé de mettre ses doigts à la bouche ?

Ce qu’on appelle « stade oral » du bébé, période à laquelle il met tout à la bouche, est une étape clé pour l’acquisition des capacités orales de l’enfant et notamment pour prévenir d’éventuels troubles de l’oralité plus tard. Il ne faut donc pas l’en priver, car sa bouche lui permet, en plus de ses yeux et de ses mains, de mieux découvrir son corps (ses mains, ses doigts, mais aussi ses pieds !), ainsi que l’environnement qui l’entoure. Cette habitude cesse généralement vers l’âge d’un an.

Rien ne sert de laver les jouets qu’il porte à la bouche toutes les 5 minutes ! Soyez en revanche vigilants au risque d’ingestion de produits nocifs :

  • Gardez toujours un œil sur votre bébé,
  • Choisissez des jouets adaptés à son âge et répondant à la norme CE. Idéalement, optez pour des peluches et doudous en tissu labellisés Oeko-Tex, et des jeux en bois brut non vernis ou décorés à l’aide de peintures non toxiques.
  • Mettez les petits objets hors de portée de votre tout-petit, le risque étant accru dès qu’il commence à ramper ou à marcher à quatre pattes (piles boutons, boutons, bonbons, jeux de l’aîné contenant de toutes petites pièces, produits ménagers…)

Faut-il nettoyer la tétine lorsqu’elle tombe par terre ?

Pas toujours évident, car vous n’avez pas toujours d’eau à disposition sur le lieu « choisi » par votre enfant pour faire tomber sa tétine… Figurez-vous que ce n’est pas plus mal !

Une étude suédoise de 2016[3] et une étude américaine de 2018[4] ont en effet toutes deux démontré que les enfants des parents qui ont l’habitude de nettoyer la tétine tombée par terre avec leur propre salive avant de la redonner à leur bébé, sont plus résistants aux risques d’allergie, d’asthme et d’eczéma.

Un bébé peut-il être en contact avec des animaux de compagnie ?

Oui, une étude[5] a même prouvé que la présence d’un animal domestique auprès d’un bébé, peut induire certaines bactéries du microbiote intestinal à renforcer le système immunitaire de l’enfant, réduisant le risque d’allergies et d’obésité.

Néanmoins, si votre enfant est considéré à risque compte tenu de votre terrain familial, il vaut mieux éviter les contacts directs entre lui et votre animal de compagnie.

Des précautions sont également à prendre pour éviter tout risque de contamination de maladies parasitaires : l’animal doit être propre et traité si nécessaire contre les puces, tiques et autres parasites éventuels. Faites en sorte que votre enfant ne puisse accéder aux excréments de l’animal (dans une litière, par exemple) ou à sa gamelle de nourriture.

Au-delà des maladies, pour des raisons de sécurité, ne laissez jamais votre bébé seul avec un animal de compagnie, aussi calme et gentil soit-il. Enfin, l’animal ne doit pas pouvoir accéder à la chambre de votre bébé lorsque celui-ci dort, pour éviter tout risque d’étouffement.

Devons-nous éviter que notre bébé soit en contact avec des personnes malades ?

Son système immunitaire n’étant pas encore mature, votre nourrisson reste fragile. C’est pourquoi il convient d’éviter qu’il ne soit en contact rapproché avec une personne souffrant d’une infection.

Si vous-même êtes malade, prenez ces quelques précautions :

  • lavez-vous les mains avant de vous occuper de lui,
  • évitez de vous toucher le visage lorsque vous prenez soin de lui,
  • évitez de l’embrasser sur le visage et les mains tant que vous êtes malade,
  • utilisez un masque chirurgical  lorsque vous êtes malade
  • éternuez dans un mouchoir plutôt que dans votre coude, avec lequel vous pourriez être amené.e à porter votre bébé,
  • si vous avez besoin de vous moucher, privilégiez un mouchoir à usage unique, puis jetez-le et lavez-vous les mains.

Ni trop, ni pas assez… Vous l’aurez compris, pour la santé de votre bébé, il s’agit de trouver le juste équilibre dans son exposition aux microbes, en privilégiant autant que possible les bonnes bactéries qui viendront renforcer son microbiote intestinal, et donc son système immunitaire !

separator-aa6885de23
LIRE PLUS

Chaque semaine, des conseils liés à votre étape

AVIS IMPORTANT

Le Laboratoire Gallia encourage l'allaitement maternel au moins jusqu'aux 6 mois de l'enfant en accord avec les recommandations de l'OMS. En effet le lait maternel est l'aliment le mieux adapté aux besoins spécifiques des bébés. Par ailleurs, la réglementation interdit aux industriels de l'alimentation infantile de communiquer sur leurs laits pour nourrisson (0-6 mois). Consultez votre médecin.

J'ai compris