Mon accouchement 5 minutes

Tout savoir sur les premiers examens médicaux de bébé  

Mon accouchement 5 minutes

Tout savoir sur les premiers examens médicaux de bébé  

separator-271a369f04

Le bébé vient tout juste de voir le jour qu’il va déjà vivre son premier examen médical. Premier d’une longue série, car durant ses premières années, les examens médicaux du nourrisson vont se succéder.  

Les premiers examens médicaux de bébé  

Le tout premier examen du nourrisson est réalisé en salle de naissance. 

Il consiste tout d’abord à s’assurer que le nouveau-né ne présente pas de malformation externe visible (qu’il a bien 5 doigts à chaque main, 5 orteils à chaque pied, qu’il n’a pas de fente labio-palatine…), de vérifier qu’il a bien certains réflexes, mais il permet également d’établir le score d’Apgar. Ce score sert à évaluer la bonne adaptation du bébé à la vie extra-utérine. Il repose sur l’observation de la couleur (Apparence), du rythme cardiaque (Pouls), de la réactivité (Grimace), du tonus musculaire (Activité) et Respiratoire du bébé. Cela est répété à 1, 5 et 10 minutes de vie. 

Enfin, le nouveau-né va être pesé et même souvent mesuré. 

Quand faire le premier examen médical ?  

Durant les jours suivant la naissance, le bébé va de nouveau subir de nombreux tests

Ainsi au 3ème jour de vie, on récoltera quelques gouttes de sang sur un papier buvard pour réaliser ce qui est souvent appelé le test de Guthrie. Cela permet le dépistage de certaines maladies rares : la phénylcétonurie, l’hyperplasie congénitale des surrénales, l’hypothyroïdie, la mucoviscidose, le déficit en MCAD et, pour les nouveau-nés présentant des facteurs de risque, la drépanocytose. Le consentement est demandé aux parents avant la réalisation du test qui recherche une maladie génétique. Mais ils ne seront contactés qu’en cas d’anomalie. L’absence d’appel au bout de quatre semaines signifie que le résultat est normal et donc que l’enfant n’est pas « à risque » d’avoir une des maladies ciblées. 

C’est aussi vers le 3ème jour qu’est effectuée la vérification de l’audition du nouveau-né. Il existe 2 techniques : les otoémissions acoustiques automatisées (OEAa) et les potentiels évoqués auditifs automatisés (PEAa).  Quelle que soit la technique utilisée, le test n’est pas douloureux et le bébé n’a rien besoin de faire. C’est un test de dépistage qui permet de vérifier que le bébé perçoit les sons émis. 

Durant ces quelques jours, les sages-femmes ou puéricultrices surveilleront aussi le teint du bébé et le flasheront peut-être avec un bilirubinomètre (appareil permettant de détecter le taux de bilirubine dans le sang) pour s’assurer qu’il ne fait pas un ictère (jaunisse). Elles surveilleront aussi l’évolution du cordon ombilical. 

Enfin, généralement avant la sortie de la maternité, le bébé va être à nouveau examiné par un ou une pédiatre afin de remplir le premier certificat de santé qui doit être établi dans les 8 jours après la naissance. 

Quels examens seront effectués durant la consultation ? 

Examen physique du nouveau-né 

Il comporte tout d’abord différentes mesures : poids, taille, périmètre crânien.  

Le ou la pédiatre examine le bébé de la tête aux pieds. Il ou elle vérifie que les fontanelles (espaces mous sur la tête qui disparaissent quand les os du crâne se rejoignent) sont bien perçues, que l’abdomen est souple, que les organes génitaux sont conformes (que les testicules sont bien descendus dans le scrotum ou l’aspect de la vulve). La stabilité des hanches est également contrôlée. Le praticien recherche la perception des pouls fémoraux au niveau de l’aine de chaque côté. Il ausculte le cœur et les poumons du bébé. Mais les membres font aussi l’objet d’un examen minutieux en particulier la position des pieds.  

Cette liste n’est bien sûr pas exhaustive, l’examen dure une vingtaine de minutes. 

Test des sens et des réflexes du nourrisson 

En plus de la vérification de l’audition évoquée précédemment, durant son examen, le médecin s’assure que le bébé suit bien du regard, mais également qu’il ne présente pas d’écoulement anormal des yeux ou qu’il réagit bien à la lumière vive qui lui fait cligner les yeux. Cela permet de contrôler la vue du bébé. 

L’examen comporte également une vérification des réflexes « archaïques ». En complément de la marche automatique bien connue et souvent attendue par les parents, on peut aussi associer le réflexe de succion, de préhension (ou grasping, le bébé cherche à agripper le doigt qui touche sa main), de Moro (réaction involontaire de bébé qui disparait autour de ses 2 mois) et les réflexes cardinaux (l’enfant tourne sa tête et ouvre sa bouche vers le côté d’une stimulation tactile de la joue)… Mais la liste des réflexes primitifs est longue. 

À l’issue de ce premier examen du nourrisson, le ou la pédiatre consigne toutes les conclusions dans le carnet de santé du bébé qui sera remis aux parents avant la sortie de la maternité. Il ou elle remplit le certificat de santé des 8 premiers jours qui sera envoyé à la PMI (Protection Maternelle Infantile).  

Quels sont les examens médicaux obligatoires pour bébé ?  

Après la sortie de la maternité, le suivi médical de l’enfant va se poursuivre toute sa vie avec 20 examens médicaux programmés entre sa naissance et sa majorité. En effet, une nouvelle consultation est à prévoir au cours de la 2ème semaine, puis des visites médicales tous les mois jusqu’à 6 mois. A 9 mois, l’examen donnera lieu à l’établissement du 2ème certificat de santé (également envoyé au service de PMI). Les examens suivants sont prévus au 12ème, 13ème, entre 16 et 18 mois et enfin à 24 mois. Lors de ce dernier, le médecin remplit le 3ème certificat de santé. Les examens suivants ont généralement lieu dans le cadre scolaire. 

Au cours de ces visites médicales, le pédiatre ou le médecin généraliste va surveiller : 

  • La croissance staturo-pondérale de l’enfant en reportant à chaque consultation les poids et taille sur les courbes de croissance dans le carnet de santé. 
  • Le développement psychomoteur : quand bébé se retourne, premier sourire, acquisition de la position assise, premier babillements, début de la marche… 
  • L’alimentation
  • Mais également son cadre de vie, son comportement, ses pleurs, son sommeil… 

Le médecin réalise bien sûr un examen complet de l’enfant et prescrit et administre les vaccinations obligatoires selon le calendrier vaccinal établi. 

Les vaccinations obligatoires sont au nombre de 11 : 

  • Diphtérie, tétanos et poliomyélite (DTP) 
  • Coqueluche. 
  • Haemophilus influenzae de type B. 
  • Hépatite B. 
  • Pneumocoque. 
  • Méningocoque de sérogroupe C. 
  • Rougeole, oreillons et rubéole (ROR) 

Mais d’autres vaccinations sont proposées, à commencer par le BCG (contre la tuberculose) qui est généralement le premier vaccin administré à 1 mois. 

Ces visites médicales peuvent être réalisées soit avec un pédiatre libéral, soit avec le médecin de la PMI, soit avec votre médecin traitant s’il a l’habitude de s’occuper des bébés. 

Il est important que les parents profitent de ces consultations pour poser toutes les questions qui les inquiètent. C’est pourquoi il est important, en amont de ces examens, de noter à chaque fois qu’une question apparaît. 

Est-ce que les examens sont remboursés ?  

Oui, les examens médicaux du nourrisson et de l’enfant sont pris en charge à 100% par l’assurance maladie

Le bébé sera automatiquement inscrit sur la carte vitale du parent qui aura déclaré la naissance auprès de la Sécurité Sociale. Il est conseillé de rattacher l’enfant sur la carte vitale de l’autre parent pour ne pas être embêté lors des consultations. Cette démarche peut se réaliser tout simplement à partir du compte Ameli. 

separator-b529a59eba
LIRE PLUS

Chaque semaine, des conseils liés à votre étape

AVIS IMPORTANT

Le Laboratoire Gallia encourage l'allaitement maternel au moins jusqu'aux 6 mois de l'enfant en accord avec les recommandations de l'OMS. En effet le lait maternel est l'aliment le mieux adapté aux besoins spécifiques des bébés. Par ailleurs, la réglementation interdit aux industriels de l'alimentation infantile de communiquer sur leurs laits pour nourrisson (0-6 mois). Consultez votre médecin.

J'ai compris