Préparer l'arrivée de bébé 6 minutes

Quel mode de garde choisir ?

Préparer l'arrivée de bébé 6 minutes

Quel mode de garde choisir ?

separator-f09b2914b8

Parmi toutes les possibilités qui s’offrent à vous, il est parfois difficile de faire un choix, surtout pour les futurs jeunes parents d’un tout premier enfant ! Voici quelques conseils pour vous aider à choisir le mode de garde le plus adapté à votre mode de vie et aux besoins de votre bébé ! 

Quel est l’âge idéal pour faire garder votre bébé ?

Il n’existe pas vraiment d’âge parfait pour faire garder votre enfant. Dans un monde idéal, les jeunes parents resteraient le plus longtemps possible auprès de leur enfant, au moins pendant ses 6 premiers mois de vie, correspondant à la période dite de l’attachement. Mais cela est rarement possible dans la vraie vie ! À moins qu’un des deux parents ne travaille pas, ou que vous optiez pour un congé parental, le bébé commence généralement à être gardé lorsque la maman reprend son activité professionnelle, dès lors que son congé maternité est terminé.  

À noter que, passés 6 mois, votre enfant commencera à prendre conscience de vos absences et vers l’âge de 8 mois, pourra connaître une période d’angoisse de séparation. Cette période peut être synonyme de pleurs, qui manifestent une certaine inquiétude lorsque vous laissez votre bébé seul dans une pièce ou que vous le confiez à quelqu’un pour le faire garder. 

Quel est le mode de garde le plus adapté pour votre bébé ?

En tant que jeunes parents, il est parfois difficile de savoir vers quel mode de garde s’orienter ! Voici un guide complet des solutions qui s’offrent à vous : 

Les modes de garde collectifs

Parmi les différents modes de garde existants, les accueils collectifs sont particulièrement appréciés par les parents, car ils les considèrent plus propices à la socialisation de l’enfant, à son développement et son éveil ! Néanmoins, si vous en avez la possibilité, certains professionnels de la petite enfance vous conseilleront plutôt d’attendre l’âge d’un an pour mettre votre enfant en crèche, les tout-petits ayant particulièrement besoin d’attention, de calme et que l’on respecte leur propre rythme de sommeil. 

  • La crèche collective 

Mode de garde très recherché, les crèches collectives sont de différentes tailles, les plus grandes pouvant accueillir jusqu’à 60 enfants âgés de 2 mois à 3 ans, selon la structure. La garde y est assurée par des professionnels de la petite enfance.  

  • La crèche familiale

Elle emploie des assistantes maternelles agréées qui accueillent à leur domicile entre 1 et 4 enfants chacune, âgés de 2 mois à 3 ans. La crèche familiale est encadrée par des puéricultrices et placée sous le contrôle et la surveillance de la Protection Maternelle et Infantile (PMI).  

Les activités qui y sont réalisées sont intégrées à celles réalisées en crèche collective. Il s’agit donc d’un excellent moyen de privilégier une garde personnelle tout en permettant à votre enfant de se sociabiliser.  

En tant que parents, vous n’êtes pas ici les employeurs de l’assistante maternelle. Ce mode d’accueil vous décharge des formalités administratives relatives au recrutement d’une assistante maternelle. 

  • La crèche parentale 

Créée, gérée par des parents et placée sous le contrôle de professionnels de la petite enfance, ce type de structure peut accueillir jusqu’à 24 enfants. Leur accueil s’organise habituellement en alternance (par demi-journée ou par journée).  

  • La crèche d’entreprise

Elle accueille les enfants de parents travaillant au sein d’entreprises. Se trouvant à proximité du lieu de travail ou directement dans ses locaux, elle est d’une grande praticité pour les parents ayant une activité professionnelle. Les horaires y sont flexibles pour mieux répondre aux contraintes professionnelles. Par ailleurs, elle est généralement plus avantageuse en termes de temps de trajets / de coûts liés au transport. 

  • La micro-crèche  

Les micro-crèches se distinguent des crèches traditionnelles par un effectif maximal de 10 à 12 enfants, tous regroupés ensemble quel que soit leur âge. Ceci permet aux plus petits d’observer et d’imiter les plus grands, quand ces derniers apprennent à prendre soin des plus jeunes, chaque activité étant réalisée en petits groupes. 

La micro-crèche permet un accueil des enfants plus individualisé.  

  • La halte-garderie

Mode de garde idéal si vous souhaitez faire garder votre enfant de manière ponctuelle et temporaire : quelques heures ou demi-journées par semaine. 

  • Le multi-accueil 

Ce type de structure combine différents modes de garde pour votre bébé : accueil occasionnel (halte-garderie) et garde régulière (crèche collective et familiale). À noter que ces centres permettent un accueil en « urgence », une solution ponctuelle pour faire face à un imprévu ou une défaillance de votre mode de garde habituel (une assistante maternelle en arrêt maladie, par exemple).  

QUEL BUDGET PRÉVOIR ?

Quel que soit le mode de garde choisi (crèche collective ou familiale, crèches d’entreprises, micro-crèche, etc.) le montant à verser chaque mois sera déterminé par les revenus de votre foyer. Sachez que vous pourrez bénéficier d’une aide appelée (Complément de libre choix de Mode de Garde – CMG). 

Les modes de garde individuels

Appréciés pour leur caractère privilégié et personnalisé, ils permettent à votre enfant de recevoir toute l’attention dont il a besoin. 

  • L’assistante maternelle

Professionnelle agréée par le service départemental de la Protection Maternelle et Infantile (PMI), elle accueille les enfants à son domicile ou en Maison d’Assistants Maternels (MAM).  Vous êtes ses employeurs directs et donc en charge de toutes les formalités relatives à son embauche.  

L’astuce Gallia : Pour les parents employeurs d’une assistante maternelle ou d’une garde d’enfants à domicile, l’offre de service de Pajemploi vous permet d’effectuer les formalités administratives.

  • La garde à domicile

Parents, c’est encore une fois à vous de trouver LA perle rare. À la différence de l’assistante maternelle, la personne en charge de votre / vos enfant(s) vient s’en occuper directement chez vous.  

Concernant les frais, en tant qu’employeur, le salaire doit être négocié avec la future salariée. 

En choisissant ce mode de garde, vous bénéficiez des aides de la CAF de votre département. 

  • La garde à domicile partagée 

Dans cette version 2.0 de la garde à domicile, la même nounou est employée par 2 familles, avec un contrat de travail pour chacune d’elles. Cette méthode permet de réaliser des économies mais aussi de faire garder vos enfants simultanément avec d’autres enfants, qui pourraient être les enfants d’amis ou de membres de votre famille, par exemple.  

  • La jeune fille / jeune homme au pair

D’origine étrangère, la fille ou le garçon au pair s’occupe de vos enfants au maximum 30h par semaine. Elle / il peut s’occuper des repas, des jeux et activités, des devoirs… En contrepartie, vous lui offrez le gite, le couvert, un logement et une rémunération.  

À l’âge auquel votre bébé développe son langage, un des avantages de choisir une fille au pair est le fait que celle-ci enseigne une langue étrangère à vos enfants, alors profitez-en !  

Attention, il ne s’agit pas d’un mode de garde à proprement parler pour votre bébé, mais plutôt d’une aide à domicile pour vous seconder, offrant en prime un éveil à une langue étrangère. En effet, la jeune fille / le jeune homme au pair n’est pas un·e professionnel·le de la petite enfance. 

L’astuce Gallia : Trouver une bonne nounou n’est jamais tâche facile, alors misez sur le feeling et la confiance pour aborder ce nouveau tournant de la vie de votre bébé, avec calme et sérénité. 

L’importance de la période d’adaptation

Préparez-vous mentalement

Pour vous sentir sereins et appréhender au mieux cette nouvelle étape, veillez à vous préparer mentalement. Essayez de ne pas culpabiliser à l’idée de faire garder votre bébé, et mettez en lumière les raisons pour lesquelles vous devez le faire : parce que vous reprenez une activité professionnelle, pour le bien de votre enfant, parce que vous avez d’autres obligations… Plus vous serez détendu·e à l’idée de faire garder votre enfant, et plus cela se passera bien !  

Privilégiez les temps de transition

Au départ, les moments passés loin de votre bébé seront de courte durée pour une adaptation lente et progressive. Le but est que votre bébé s’habitue à son nouvel environnement, découvre de nouveaux visages et prenne peu à peu ses marques, en passant de plus en plus de temps à la crèche ou avec sa nounou. 

Prenez soin de vous et de votre vie de couple

Pendant les rares moments où votre bébé sera gardé pendant la période d’adaptation, profitez de ne pas encore avoir repris le travail pour prendre du temps pour vous (massage, sport, lecture…). Cela peut aussi être l’occasion de vous concocter des programmes à deux pour prendre soin de votre vie de couple : sortie cinéma, déjeuner au restaurant, balades… 

Comment s’organiser pour poursuivre l’allaitement ?

Retour au travail et allaitement : vous allaitez votre enfant et vous craignez de ne pas réussir à vous organiser ? Pas de panique ! Voici quelques conseils pour aborder cette nouvelle étape avec sérénité :  

  • Parlez à votre bébé

Avant tout chose et pour appréhender au mieux ce grand changement, expliquez-le simplement à votre tout-petit, en exprimant également les émotions que cela engendre chez vous.  

  • Informez la personne en charge de la garde de votre enfant 

La personne qui gardera votre bébé doit absolument TOUT savoir sur votre enfant : ses habitudes alimentaires, son rythme… Pour plus de sécurité, n’hésitez pas à tout mettre à l’écrit !  

  • Préparez-vous à une nouvelle organisation

Si vous souhaitez continuer à nourrir votre bébé avec votre lait maternel, il vous faudra vous conformer à une nouvelle organisation. Certains organismes de garde d’enfant permettent à la maman de venir allaiter son enfant en crèche. Si ce n’est pas possible, il vous suffira de tirer votre lait à l’avance afin qu’il puisse lui être donné au biberon. Là encore, prévoyez un petit temps pour l’habituer progressivement à la prise du biberon. 

D’autre part, vous pouvez choisir de nourrir votre bébé en allaitement mixte. Il doit alors y être préparé pour parvenir à s’habituer doucement, non seulement au biberon, mais également à un autre lait que le vôtre. 

Conseils et mode d’emploi pour réussir votre allaitement mixte dans notre article L’allaitement mixte en pratique

Quelles sont les aides financières pour faire garder votre enfant ?

Pour vous aider à régler les frais liés à la garde d’enfant, l’État met à votre disposition plusieurs aides, adaptables selon votre situation.  

En fonction de votre nombre d’enfants à charge, de leur âge et de vos ressources, la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) de votre département vous verse mensuellement des allocations familiales. Avec un montant variable, ces aides sont versées aux personnes ayant au moins 2 enfants de moins de 20 ans à charge. 

D’autre part, Pajemploi (URSSAF) verse le Complément de libre choix du Mode de Garde (CMG). Il s’agit d’une aide mensuelle pour la garde de votre enfant de moins de 6 ans par un assistant maternel agréé. De plus, en tant qu’employeur, vous bénéficiez d’un crédit d’impôt égal à 50 % des dépenses effectivement supportées sur l’année, pour la garde d’un enfant de moins de 6 ans au 1er janvier. 

Enfin, vous pouvez vous renseigner auprès de votre employeur : sachez qu’une entreprise peut prendre en charge une partie des frais de garde de ses salariés. Si cela constitue un avantage en nature, ce dernier peut être exonéré de cotisations sociales dans certaines conditions. 

separator-9b3850d974
LIRE PLUS

Chaque semaine, des conseils liés à votre étape

AVIS IMPORTANT

Le Laboratoire Gallia encourage l'allaitement maternel au moins jusqu'aux 6 mois de l'enfant en accord avec les recommandations de l'OMS. En effet le lait maternel est l'aliment le mieux adapté aux besoins spécifiques des bébés. Par ailleurs, la réglementation interdit aux industriels de l'alimentation infantile de communiquer sur leurs laits pour nourrisson (0-6 mois). Consultez votre médecin.

J'ai compris