Petits maux de bébé 8 minutes

Mon bébé est constipé : que faire ?

Petits maux de bébé 8 minutes

Mon bébé est constipé : que faire ?

separator-b4c7881380

La constipation est un trouble digestif fréquent qui touche 15% des bébés de moins de 1 an. Dans la grande majorité des cas (plus de 9 cas sur 10), la constipation du bébé est dite d’origine fonctionnelle, c’est-à-dire liée au fonctionnement normal du transit, et plus rarement d’origine organique (liée à une maladie ou à la prise d’un traitement médical). Des solutions existent pour soulager la constipation du nourrisson, qu’il soit nourri au sein ou au biberon. N’hésitez pas à en parler avec le médecin qui suit votre enfant !

Comment reconnaître la constipation du bébé ?

La constipation du bébé est caractérisée par une émission de selles rares, et/ou une anomalie de consistance de ces dernières. Elles sont dures, petites ou au contraire très volumineuses et douloureuses. Quel que soit son âge, les petits soucis intestinaux sont très fréquents chez l’enfant. Avant toute chose, il est important d’avoir en tête que chaque enfant a son propre rythme de digestion, et également que son transit peut varier d’un jour à un autre.

Le facteur clé à prendre en compte au sujet de son transit est le mode d’alimentation : est-il nourri au biberon ou au sein ? A-t-il débuté la diversification alimentaire ?

En effet, selon le mode d’alimentation suivi par votre enfant, la fréquence, la couleur et la consistance de ses selles peut varier :

  • Le lait maternel étant le mode d’alimentation le plus adapté à la régulation de son transit intestinal, un bébé allaité devrait aller à la selle 6 à 8 fois par jour pendant ses premières semaines de vie. Au fil des semaines, ce rythme se ralentit peu à peu et votre enfant n’ira sûrement ensuite à la selle que 3 à 5 fois par semaine. Ceci est un phénomène tout à fait normal et ne doit pas vous inquiéter, parents : votre enfant n’est pas constipé pour autant. Retrouvez des conseils et astuces pour soulager les troubles digestifs de votre bébé dans notre article Les troubles digestifs du bébé allaité.
  • En l’absence d’allaitement maternel, votre enfant produit en moyenne une à trois selles fermes quotidiennes. Cependant, certains enfants n’évacuent une selle que tous les 3 ou 4 jours. Dans les deux cas, cela n’a rien d’anormal.
  • Dans le cas où votre enfant a déjà débuté la diversification alimentaire, entre 4 et 6 mois, les épisodes de constipation sont parfois fréquents. En effet, le changement d’habitudes alimentaires engendre chez l’enfant un dérèglement de son microbiote intestinal et celui-ci réagit en conséquence.

Quel que soit le régime alimentaire suivi par votre bébé, vous pouvez considérer qu’il souffre de constipation si :

  • Ses selles sont rares,
  • Ses selles sont sèches, irrégulières (comme des billes / boules) ou décolorées,
  • Il souffre de maux de ventre, gaz ou ballonnements, vous observez des résidus de sang dans ses selles,
  • Il éprouve des difficultés à éliminer (selles trop volumineuses ou trop dures)
  • Vous observez une perte d’appétit…

Si votre enfant présente un ou plusieurs de ces symptômes, il est probablement constipé. Bien que la constipation soit source d’une grande inquiétude chez les parents, elle est le plus souvent dite « fonctionnelle » puisqu’elle n’est pas liée à une pathologie précise. Ces épisodes sont passagers et principalement dus à une cause alimentaire, il n’y a donc pas nécessairement lieu de consulter un médecin si vous constatez une diminution de la fréquence des selles chez votre enfant, ou un changement d’apparence de celles-ci de manière temporaire.

Retrouvez des conseils pour mieux comprendre les troubles digestifs de votre enfant dans notre article Mieux comprendre les troubles digestifs du bébé.

Quelles sont les causes de la constipation du bébé ?

Comme exprimé plus haut, la principale cause de la constipation du bébé est son alimentation. Que votre bébé soit allaité, nourri au biberon ou diversifié, son alimentation détermine en grande partie son bien-être intestinal. Les facteurs alimentaires provocant une constipation chez votre nourrisson peuvent être les suivants :

  • Un mauvais dosage de ses biberons (pour rappel, utilisez une mesurette de poudre de lait infantile dans 30ml d’eau)
  • Un changement soudain dans son mode d’alimentation (changement de lait, début de la diversification alimentaire, introduction d’un nouvel aliment…)
  • Un apport en eau insuffisant en l’absence d’allaitement maternel
  • Un apport en fibres insuffisant (dans le cas où votre bébé est diversifié)

Si la constipation ne gêne pas votre bébé : son sommeil est calme, il mange bien et grandit bien, il sourit… soyez rassurés !

Toutefois restez toujours vigilants sur les signes d’alerte : votre enfant pleure quand il essaie de faire dans sa couche, vous sentez qu’il est tendu, il essaie de pousser mais aucune selle n’est émise, il est ballonné, mange moins bien, grossit moins ou a un filet de sang dans les selles sur une petite fissure anale… Cette dernière aggrave alors la constipation : l’enfant souffre lors d’évacuation de chaque selle et a donc tendance à se retenir encore plus, pour éviter la douleur. Dans ce cas, il est recommandé de consulter le pédiatre de votre enfant, qui vous indiquera la bonne marche à suivre.

Astuce

N’attendez pas que l’inconfort s’installe pour traiter la constipation de votre nourrisson ! Une prise en charge précoce est toujours à privilégier afin d’éviter le cercle vicieux douleur-rétention volontaire.

Comment aider votre bébé à évacuer ses selles ?

Une alimentation adaptée

Si vous allaitez votre bébé, ne changez pas vos habitudes ! Le lait maternel est l’aliment de référence du nourrisson durant ses premiers mois de vie : il couvre l’ensemble de ses besoins et assure son bien-être digestif. Ce moment privilégié apaise les coliques de votre bébé !

En cas de pleurs et d’irritabilité excessifs il est possible d’exclure de son alimentation les produits laitiers pendant 2 à 4 semaines, puis de les réintroduire si vous observez une amélioration des symptômes de votre bébé. Avant de réaliser cette modification dans son alimentation, demandez conseil au médecin ou pédiatre qui suit votre enfant.

Si votre bébé est nourri au biberon, évitez les multiples changements de lait. Par ailleurs, veillez à bien respecter les conseils de préparation des biberons (1 mesurette pour 30mL d’eau), sans utiliser une mesurette provenant d’une autre boîte de lait. Il existe également des solutions nutritionnelles : parlez-en à votre professionnel de santé.

Enfin, si votre bébé est diversifié et en fonction de son âge et des aliments déjà introduits, augmentez son apport en fibres en proposant des aliments riches en fibres tels que :

  • Les légumes verts (cuits ou en purée) : haricots verts, blancs de poireaux, épinards…
  • Les fruits sous forme de compote : pomme-rhubarbe ou pomme-pruneaux
  • Les céréales complètes (pâtes, riz, pain…)

En revanche, évitez tout type d’aliment qui pourrait constiper davantage votre bébé comme le riz, la banane, le coing, la carotte, ou encore le chocolat (pas avant l’âge de 6 mois).

Une hydratation optimale

Si votre enfant est constipé et qu’il n’est pas allaité, veillez à l’hydrater régulièrement entre les repas, en lui proposant une eau faiblement minéralisée (minéralisation <1000mg/L). En effet, une eau trop minéralisée n’est pas recommandée chez les nourrissons. Il est nécessaire qu’il boive quotidiennement une eau adaptée : c’est la clé pour respecter son immaturité rénale, digestive et immunitaire.

Optez pour des eaux qui comportent la mention « Convient pour la préparation des aliments des nourrissons ». L’eau pétillante n’est pas recommandée chez le nourrisson.

Des mouvements et massages ciblés

Si la constipation de votre bébé cause des difficultés trop importantes à émettre ses selles, certains mouvements et massages peuvent aider à le soulager.

Essayez de remonter, puis de déplier doucement ses jambes contre son ventre. Ce rituel peut aider à la diminution des crampes intestinales, des gaz et ballonnements, et à sa détente !

Aussi, quel que soit l’âge de votre enfant, le massage abdominal peut aider à accélérer son transit et soulager ses maux de ventre : massez délicatement le ventre de votre bébé en effectuant des mouvements circulaires autour du nombril, dans le sens des aiguilles d’une montre. Vous pouvez réaliser ces mouvements plusieurs fois par jour jusqu’à ce que le transit de votre bébé se régule. Soyez doux, évitez les mouvements brusques et soyez à l’écoute des réactions de votre enfant. Les massages sont propices à l’échange de regards, parlez-lui et appréciez ce moment privilégié passé avec votre tout-petit.

Technique du thermomètre et automédication : à éviter

Évitez le thermomètre, qui risque de créer des lésions de l’anus avec émission d’un peu de sang, et d’être douloureux en cas de fissure.

En cas de constipation persistante chez l’enfant de plus de 6 mois, il est possible que votre médecin lui prescrive un traitement laxatif visant à ramollir ses selles et en faciliter l’évacuation. Attention, ces traitements ne sont à prendre qu’avec l’accord du pédiatre de votre enfant et pas avant l’âge de 6 mois. Évitez également les suppositoireslavements et suppléments en fibres, à moins que ces derniers ne soient prescrits par un professionnel de santé.

Touchant 15% des enfants de moins de 1 an, la constipation ne doit pas devenir pour vous une source de stress. Si les symptômes persistent ou si vous constatez des signes qui vous inquiètent, un professionnel de santé pourra vous aiguiller et, si besoin, prescrire un traitement médicamenteux.

Retrouvez 5 conseils pour améliorer la santé intestinale de votre bébé dans notre article 5 conseils pour un petit ventre en pleine forme.

Comment éviter la constipation chez l’enfant ?

Voici quelques conseils pour prévenir la constipation chez votre enfant :

  • Veillez à hydrater votre enfant régulièrement dans la journée, au sein ou avec un biberon d’eau adaptée.
  • Au quotidien, si votre enfant est diversifié et qu’il a tendance à être constipé, privilégiez les aliments riches en fibres, tels que : pruneaux, poires, pommes, légumes verts, légumineuses (lentilles, haricots blancs, fèves…), céréales complètes (pain, riz, pâtes…).
  • Faites-lui régulièrement des massages du ventre afin de stimuler, tout en douceur, le bon fonctionnement de son transit intestinal.
separator-44e11fcb78
LIRE PLUS

Chaque semaine, des conseils liés à votre étape

AVIS IMPORTANT

Le Laboratoire Gallia encourage l'allaitement maternel au moins jusqu'aux 6 mois de l'enfant en accord avec les recommandations de l'OMS. En effet le lait maternel est l'aliment le mieux adapté aux besoins spécifiques des bébés. Par ailleurs, la réglementation interdit aux industriels de l'alimentation infantile de communiquer sur leurs laits pour nourrisson (0-6 mois). Consultez votre médecin.

J'ai compris