Alimentation pendant ma grossesse 5 minutes

Comment éviter de prendre trop de poids pendant la grossesse ?

separator-b87aba115b

Durant la grossesse, il est important de surveiller sa prise de poids. Pour y arriver, on a coutume de dire qu’il ne faut pas manger pour 2, mais manger 2 fois mieux !

Quelle est la prise de poids moyenne conseillée durant la grossesse ?

La prise de poids durant la grossesse est variable d’une femme à une autre. Elle dépend de nombreux facteurs, mais en particulier de l’IMC (Indice de Masse Corporelle) avant la grossesse.

L’Institut of Medecine (IOM) recommande une prise de poids idéale en fonction de l’IMC

 

IMC avant la conception

Prise de poids recommandée

Gain par semaine au 2ème et 3ème trimestre

Poids insuffisant

Inférieur à 18,5

12,5 à 18 kg

0,45 – 0,60 kg

Poids normal

18,5 à 24, 9

11,5 à 16 kg

0,36 – 0,45 kg

Surpoids

25 à 29,9

7 à 11,5 kg

0,22 – 0,32 kg

Obésité

Supérieur à 30

5 à 9 kg

0,18 – 0,27 kg

Pour les grossesses gémellaires, la prise de poids est différente : entre 16 et 24,5 kg pour une femme avec un IMC normal.

Il faut donc commencer par calculer son IMC avant la grossesse afin de regarder dans le tableau ci-dessus les recommandations en termes de prise de poids.

Mais cette prise de poids ne sera pas régulière durant toute la grossesse.

Pendant la première moitié de la grossesse (donc jusqu'à 20 semaines d’aménorrhée), le gain de poids est modéré, soit de 4 kg environ. Il n’est d’ailleurs pas rare de perdre un peu de poids en début de grossesse.
Pendant la seconde moitié, la prise de poids est plus importante, profitant essentiellement à la croissance du fœtus et du placenta. Mais il faut essayer de ne pas dépasser 2kg par mois.

Le Conseil National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) recommande une prise de poids de 500g par mois au 1er trimestre, 1kg par mois au 2ème trimestre et 2kg par mois au 3ème trimestre.

Comment calculer votre IMC ? 

La valeur de l’IMC est calculée en divisant le poids (en kg) par la taille (en m) au carré (on divise le poids par la taille, et le résultat obtenu est encore divisé par la taille).

La répartition des kilos au cours de la grossesse

La prise de poids durant la grossesse correspond au poids du fœtus, du placenta, des annexes et du liquide amniotique, mais également des modifications liées à l’adaptation physiologique à la grossesse (augmentation du volume sanguin, augmentation du volume utérin et tissulaire (poitrine), stockage de graisses…). 

Répartition de la prise de poids pendant la grossesse

 

Gain de poids (en kg)

Fœtus

3,150

Placenta

0,450

Liquide amniotique

0,900

Liquide extra-cellulaire

1,350

Glande mammaire et Utérus

1,350

Masse sanguine

1,800

Tissu adipeux

3,600

TOTAL

12,600

 

Comment faire pour éviter de prendre trop de poids pendant la grossesse ?

Vous vous inquiétez déjà quant à votre prise de poids ?

Sachez que dès le début de la grossesse, l’alimentation doit répondre aux besoins de la maman et du bébé. Cela signifie qu’il faut manger 2 fois mieux.  Mais les besoins énergétiques pendant la grossesse ne sont pas supérieurs à ceux des autres femmes au premier trimestre et augmentent de façon très modeste aux 2e et 3e trimestres (environ 125 à 175 kcal/j en plus de l’apport conseillé en dehors de la grossesse)

Retrouver le témoignage de Marie-Cécile dans le troisième épisode "Expert un jour, Parent toujours" ci-dessous :

Une alimentation équilibrée doit suffire pour couvrir vos besoins et elle pourra même peut-être diminuer certains maux de la grossesse comme la constipation par exemple.

On entend par alimentation équilibrée le fait de prendre 3 repas principaux et 1 ou 2 collations par jour. Voici par exemple les quantités pour une journée :

  • 1 ou 2 portions de viande, poisson ou œufs.
  • Au moins 5 portions de fruits et légumes.
  • Du pain ou des sucres lents (pâtes, riz, pommes de terre) à chaque repas.
  • 2 à 3 portions de lait ou des produits laitiers.

La collation évite les fringales entre les repas et peut se composer de laitage et/ou d’un fruit, en évitant les biscuits sucrés. Ce n’est pas du grignotage.

Si la maman est en surpoids avant la grossesse ou si elle prend trop de poids pendant la grossesse, les risques de pathologie sont augmentés. Il ne faut pas mettre en place un régime hypocalorique seule. Dans ce cas, un suivi nutritionnel sous contrôle médical est nécessaire.

Voici un exemple de menu type pour une journée :

  1. Petit déjeuner : 1 produit céréalier + 1 produit laitier + 1 fruit frais, pressé ou en compote + 1 boisson de préférence non sucrée
  2. Collation du matin : 1 produit laitier ou 1 produit céréalier ou un fruit
  3. Déjeuner : Légumes, viande ou poisson ou œufs, féculents, un produit laitier, un fruit, de l’eau
  4. Collation de l’après-midi : 1 yaourt + 1 banane + 1 verre d’eau
  5. Dîner : Légumes, féculents, éventuellement viande, poisson ou œufs, un produit laitier, un fruit, de l’eau

N’hésitez pas à faire du sport !

Que ce soit du yoga, de la marche ou de la natation, un exercice physique est recommandé pendant la grossesse. Toutefois, écoutez votre corps, si vous ne vous sentez pas de faire un exercice, ne le faites pas. Pratiquez des étirements, des exercices de respiration, prenez le temps de vous détendre durant ces moments.

Sachez qu’il est préférable de demander l’avis à votre médecin ou sage-femme avant de commencer toute activité physique.

Quels sont les risques liés au poids chez la femme enceinte ?

La surveillance de la prise de poids des futures mamans durant la grossesse a pour but d’éviter différentes complications.

Le Conseil National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) indique qu’une prise de poids supérieure à 10kg au 6ème mois est considérée comme excessive, et constitue un facteur de risque d’apparition de diabète gestationnel.

Plusieurs études ont montré qu’une femme ayant pris environ 18kg ou plus, a 3 fois plus de risque de faire des complications pendant la grossesse par rapport à une femme ayant une prise de poids proche des recommandations.

Parmi les complications engendrées par une prise de poids excessive on retrouve le diabète gestationnel déjà évoqué, mais également des complications cardio-vasculaires (dont l’hypertension artérielle et la prééclampsie). Cette prise de poids trop importante va aussi entraîner des complications pour le bébé à commencer par le risque de macrosomie (gros bébé).

Enfin, une prise de poids excessive risque également d’avoir des conséquences sur l’accouchement : nécessité de déclenchement du travail plus fréquente, recours à une extraction instrumentale (forceps, ventouses) ou à une césarienne également plus importante.

Retrouver son poids de forme après l’accouchement

Si l’accouchement, avec la sortie du bébé et des annexes, va bien sûr entraîner une perte de plusieurs kilos, environ 6 à 8, la majorité des femmes aura encore un certain nombre de kilos à perdre à la sortie de la maternité.

Dès lors, il faudra faire preuve de patience. Car comme vous avez mis 9 mois pour prendre ces kilos, il vous faudra souvent le même temps pour les perdre.
Pour y parvenir, rien de tel qu’une alimentation équilibrée associée à une activité physique régulière, mais modérée avant d’avoir fait votre rééducation du périnée.

Soyez patiente : une perte de poids trop rapide, obtenue par une privation excessive, est souvent synonyme d’une reprise de poids par la suite.

Retrouvez plus d'information sur quoi manger pendant votre grossesse dans notre article dédié :

   

separator-168f20ace7

LIRE PLUS

Chaque semaine, des conseils liés à votre étape

AVIS IMPORTANT

Le Laboratoire Gallia encourage l'allaitement maternel au moins jusqu'aux 6 mois de l'enfant en accord avec les recommandations de l'OMS. En effet le lait maternel est l'aliment le mieux adapté aux besoins spécifiques des bébés. Par ailleurs, la réglementation interdit aux industriels de l'alimentation infantile de communiquer sur leurs laits pour nourrisson (0-6 mois). Consultez votre médecin.

J'ai compris