Préparer l'arrivée de bébé 10 minutes

Rédiger mon projet de naissance

Préparer l'arrivée de bébé 10 minutes

Rédiger mon projet de naissance

separator-e82bc4ddbd

Dès l’annonce de la grossesse, vous avez certainement déjà commencé à imaginer comment vous souhaitez que l’accouchement se déroule idéalement. Pour pouvoir partager ce projet avec l’équipe médicale qui vous prendra en charge le jour J, le mieux est de le mettre par écrit dans votre Projet de Naissance.

Composer son projet de naissance

Qu’est-ce qu’un projet de naissance ?

Le projet de naissance (ou plan de naissance) est un document écrit qui précise tous vos souhaits concernant l’accouchement dans son ensemble : déroulement du travail, la sortie du bébé, les premiers soins au nouveau-né, l’allaitement…

Vous y indiquez, ce que vous souhaitez mais également ce que vous préféreriez éviter

 

Que dois-je communiquer dans mon projet de naissance ?

Dans un premier temps, le mieux est de coucher sur le papier tout ce qui vous traverse l’esprit, les moindres détails qui peuvent avoir de l’importance pour vous peuvent être abordés.


Mais votre projet va par la suite évoluer au cours de la grossesse. En effet, au fur et à mesure que la grossesse avance de nouvelles idées vont émerger. A l’inverse, au travers des cours de préparation à l’accouchement ou des consultations, vous allez avoir des informations sur les pratiques possibles ou non dans la maternité où vous avez choisi d’accoucher.

C’est pourquoi pour pouvoir rédiger un projet naissance réaliste, il est important en amont de s’informer sur comment se déroule un accouchement. Pour se faire, le mieux est de suivre des cours de préparation à l’accouchement.

 

Préparer la naissance de votre bébé

Avant tout, il faut bien considérer que le projet de naissance doit être personnel, c’est pourquoi il ne s’agit pas de télécharger un projet tout fait de quelqu'un d'autre sur Internet. 
Pour commencer, il peut être intéressant d’évoquer dans votre projet naissance pourquoi vous avez choisi cette maternité.

Le document évoquera aussi avec qui vous souhaitez vivre ce moment unique (papa, amie, maman…). Le plus souvent, une seule personne pourra vous accompagner. Il peut aussi être important de préciser ce que vous attendez de cette personne.

Préparer le projet naissance est aussi l’occasion d’échanger avec votre partenaire sur sa manière d’envisager sa place lors de l’accouchement et après. Il n’est pas rare que la future maman découvre à cette occasion que leurs visions diffèrent. Ce dialogue permettra qu’à la maternité votre partenaire exprime au mieux vos attentes.

Le projet naissance peut être l’occasion de relater le vécu d’un accouchement antérieur en précisant ce qui vous a plu et ce que vous ne voudriez plus revivre.

 

Comment rédiger mon projet de naissance ?

Même s’il doit être complet, essayez de ne pas faire trop long. La sage-femme qui vous accueillera ne pourra pas prendre une demi-heure à lire votre projet naissance à votre arrivée.

Le plus souvent, votre projet de naissance prendra la forme d’une checklist qui répond à un certain nombre de questions. Laboratoire Gallia vous partage quelques idées dans cette liste non-exhaustive. Essayez de suivre la chronologie de l’accouchement.

 

  1. Comment souhaitez-vous que soit prise en charge la douleur ? Péridurale ou autre (massage, gros ballon, baignoire…)
  2. Envisagez-vous de mettre de la musique dans la salle de naissance ?
  3. Préférez-vous une salle bien éclairée ou au contraire une lumière tamisée ?
  4. Est-ce que le fait d’entendre en permanence le cœur de votre bébé vous rassure ou préférez-vous que l’on enlève à certain moment le monitoring ?
  5. Préférez-vous que le travail soit totalement naturel ou que l’on accélère les choses, si possible en rompant la poche des eaux et en utilisant de l’ocytocine ?
  6. Avez-vous une préférence sur la position d’accouchement ?
  7. Souhaitez-vous voir l’avancée de la tête du bébé et la toucher lorsque cela sera possible ?
  8. Souhaitez-vous que la personne qui vous accompagne coupe le cordon, le faire vous-même ou que ce soit réalisé par la sage-femme ou le médecin ?
  9. Souhaitez-vous que l’on place le bébé en peau à peau sur votre ventre dès sa naissance ?
  10. Désirez-vous allaiter ? Si non, souhaitez-vous au moins faire la tétée d’accueil ?

 

Vous pouvez aussi aborder sur le projet naissance des points au cas où vous deviez avoir une césarienne : si possible souhaitez-vous que l’on baisse le champ opératoire au moment de la sortie de votre bébé ? Qu’on vous le mette en peau à peau ou que ce soit la personne qui vous accompagne qui prenne le bébé en peau à peau ?

 

Le conseil en plus

On voit souvent dans les projets de naissance des précisions telles que : "je ne veux pas d’épisiotomie, de forceps ou de césarienne."

Vous pouvez bien sûr le mentionner pour amener l’échange sur ce sujet avec le professionnel de santé. Cependant, de façon générale, personne ne souhaite réellement ce type d’intervention. Rassurez-vous, si le personnel médical y a recours, c’est que cela s’avère nécessaire au vu de la situation.

De même, préciser que vous souhaitez être informée de ce que l’on va vous faire n’est pas forcément nécessaire car la loi L.1111-4 du Code de la Santé se charge d’imposer que l’on recueille votre consentement libre et éclairé avant tout acte.

Si vous souhaitez être rassurée, n’hésitez pas à échanger avec votre sage-femme. La discussion vous permettra d’être plus en confiance avec l’équipe de professionnels qui vous accompagnera le jour de votre accouchement. Au moindre doute, n’hésitez à poser des questions.

Quand dois-je rendre mon projet de naissance à mon professionnel de santé ?

Il n’y a pas de règle, mais il est préférable de le présenter à votre sage-femme ou votre gynécologue avant la dernière consultation. Si vous l’avez déjà commencé, vous pouvez commencer à en discuter avec la sage-femme lors de l’entretien prénatal précoce.

Ainsi après l’avoir étudié, le praticien pourra vous faire un retour en vous disant ce qui est effectivement réalisable et à l’inverse vous expliquer ce qui ne l’est pas et pourquoi. Certaines pratiques possibles pour une autre femme, ne le seront peut-être pas pour vous au vu de vos antécédents médicaux ou obstétricaux.

Dans certaines maternités les projets de naissance sont étudiés en staff pluridisciplinaire pour que soit validé par tous les choix qui sont fait.

Dites-vous bien que si certaines pratiques sont refusées, c'est le plus souvent pour des raisons de sécurité. L’important est d’avoir présenté avant votre projet et d’éviter de vous laisser espérer quelque chose qui n’est pas réalisable. Ainsi vous minimisez votre déception le jour J.

Même si votre projet de naissance sera dans votre dossier médical, il est préférable d’en avoir un avec vous que vous pourrez donner en même temps que les derniers examens que l’on vous demandera à l’arrivée en salle de naissance.

 

Rappelez-vous, ce projet est aussi une base pour pouvoir échanger avec le personnel médical qui vous prendra en charge le jour de l’accouchement.

separator-2cbb019353
LIRE PLUS

Chaque semaine, des conseils liés à votre étape

AVIS IMPORTANT

Le Laboratoire Gallia encourage l'allaitement maternel au moins jusqu'aux 6 mois de l'enfant en accord avec les recommandations de l'OMS. En effet le lait maternel est l'aliment le mieux adapté aux besoins spécifiques des bébés. Par ailleurs, la réglementation interdit aux industriels de l'alimentation infantile de communiquer sur leurs laits pour nourrisson (0-6 mois). Consultez votre médecin.

J'ai compris