Allaitement et sevrage 6 minutes

Comment se préparer à l’allaitement ?

Allaitement et sevrage 6 minutes

Comment se préparer à l’allaitement ?

separator-d0fb328f78

À quels conseils vous fier ? Comment va se dérouler votre première tétée ? Découvrez toutes nos recommandations pour préparer l’allaitement de votre bébé en toute sérénité !

L’allaitement : source de nombreuses interrogations

Votre bébé sera bientôt là et vous aimeriez bien l’allaiter… avoir confiance en vous et vous entourer de professionnels de santé en qui vous avez aussi toute confiance sont deux clés pour réussir cette nouvelle aventure !

Oser se poser les bonnes questions

C’est en vous posant les bonnes questions sur vos motivations et en vous préparant, que vous mettrez toutes les chances de votre côté pour y arriver. Le projet d’allaiter n’appartient qu’à vous et à votre couple, alors essayez de faire la part des choses parmi tous les conseils, remarques et commentaires que ne manquera pas de faire votre entourage à ce sujet.

S’appuyer sur les conseils des professionnels

Profitez des cours de préparation à l’accouchement pour poser toutes vos questions à votre sage-femme, qui vous aidera à faire le tri parmi toutes les informations, parfois contradictoires, qui circulent sur l’allaitement et qui pourra vous accompagner au quotidien dans votre réflexion.

S’il reste des questions en suspens, n’hésitez pas à les poser à votre entourage, votre médecin ou sage-femme. Mais aussi, à votre PMI (Protection Maternelle et Infantile) ou directement à des associations. Enfin, rassurez-vous, en maternité, vous serez accompagnée pour ce premier contact avec votre bébé.

LE SAVIEZ-VOUS ?

 

– 94% des mamans prennent leur décision d’allaiter avant la naissance de leur bébé. Pour certaines c’est une évidence, pour d’autres, la réflexion doit se faire progressivement… que vous fassiez partie du premier groupe ou du second, ce qui importe c’est de vous poser la question et de vous y préparer !

 

– En moyenne, 16% d’entre elles changent d’avis après la naissance.

Quels sont les bénéfices de l’allaitement ?

L’allaitement maternel est recommandé comme alimentation exclusive du nourrisson pendant 6 mois (Organisation Mondiale de la Santé, OMS). L’allaitement maternel offre de nombreux bénéfices pour la santé de l’enfant et de sa mère.

En effet, l’allaitement maternel est associé à un bénéfice sur le plan cognitif. Mais aussi, à une diminution de l’incidence et de la sévérité des infections digestives, ORL et respiratoires si l’allaitement maternel exclusif se fait jusqu’à 3 mois. Également, une réduction du risque allergique chez le nourrisson à risque si l’allaitement maternel exclusif est prolongé jusqu’à 6 mois. Il participe également à la prévention ultérieure de l’obésité pendant l’enfance et l’adolescence. Par ailleurs, l’allaitement maternel facilite les suites de couche et une perte de poids de la mère. Un constat qui semble plus rapide dans les 6 premiers mois après l’accouchement*.

Comment se préparer à l’allaitement de votre bébé ?

Se préparer à l’allaitement pendant la grossesse

Rassurez-vous, le personnel médical sera toujours là pour vous conseiller et vous accompagner dans votre allaitement. Si vous ressentez le besoin d’être soutenue par un.e spécialiste, n’hésitez pas à vous rapprocher d’une sage-femme, d’un.e consultant.e en lactation.

Vous avez peur que la taille ou la forme de vos seins ne vous permette pas d’allaiter ? Rassurez-vous, cela ne constitue en aucun cas une contre-indication à allaiter ! En effet, vos seins ne vont pas “stocker” de lait maternel : c’est la stimulation exercée par votre bébé lors des tétées qui permet de déclencher la production de lait correspondant à ses besoins. N’hésitez pas à consulter une sage-femme (libérale ou de PMI) pour lui demander conseil. Vous pouvez également en parler avec la personne qui suit votre grossesse lors de votre prochaine consultation.

LE SAVIEZ-VOUS ?

En fin de grossesse et pendant 48 à 72 heures après votre accouchement, vous sécrèterez un « lait » spécifique que l’on appelle le colostrum. Véritable miracle de la nature, le colostrum a une couleur jaunâtre et n’est fabriqué qu’en petite quantité.

Sa composition diffère du lait maternel : il est très riche en protéines et joue un rôle anti-infectieux. Il a la particularité d’être tout à fait adapté au nourrisson dans les premiers jours. Il couvre ses besoins nutritifs et favorise la protection de son tube digestif.

Avant que le lait maternel n’arrive à maturité, il existe une période de transition que l’on appelle « montée de lait ». C’est une étape clé pour la mise en place de la lactation. Afin de favoriser cette montée de lait, le meilleur moyen reste la mise au sein précoce de votre bébé. Grâce à son réflexe de succion, il participera à stimuler la sécrétion lactée.

Se préparer à l’allaitement à la naissance

Confiance en vous et patience seront vos meilleures alliées au début de cette toute nouvelle aventure qu’est l’allaitement.

Quelles sont les toutes premières étapes à suivre pour préparer l’allaitement ? 

• DÉCLENCHER LA LACTATION

À la maternité, il vous sera généralement rapidement proposé un peau-à-peau et une mise au sein après l’accouchement (recommandée dans les 2 heures qui suivent la naissance pour déclencher votre réflexe de lactation, c’est-à-dire, la montée de lait maternel). Si l’accouchement a été fatiguant ou par césarienne, il peut arriver que cela soit un peu retardé. N’hésitez pas à en faire la demande à l’équipe médicale qui vous accompagne ! Si votre tout-petit n’est pas encore décidé à téter, ou si vous avez été séparés à la naissance, prenez-le tout contre vous en peau-à-peau. Vous pourrez lui proposer le sein dans un second temps, tout en douceur, pour déclencher la lactation.

• TROUVER LES BONNES POSITIONS D’ALLAITEMENT 

Pour assurer de bonnes premières tétées à votre bébé, veillez à vous installer dans une position d’allaitement confortable pour vous deux, et à vous assurer de sa bonne prise du sein. Si possible, faites-vous aider par une sage-femme ou conseillère en lactation.

• RESPECTER LES BESOINS DE VOTRE BÉBÉ

Si vous le pouvez, au tout début de votre allaitement, mettez votre bébé au sein dès qu’il est en éveil calme, sans attendre qu’il soit en éveil agité, c’est-à-dire qu’il pleure ou réclame. Idéal pour subvenir à ses premiers besoins, tout en stimulant votre lactation !

LA PREMIÈRE TÉTÉE, UN MOMENT IMPORTANT POUR VOUS ET POUR LUI

Sachez que la première tétée intervient dans la foulée de la naissance, généralement dans les 2 heures. Votre bébé sera posé sur votre ventre, en peau à peau. Dans cette position, il sera amené à chercher le sein naturellement, à son rythme.

Cette première tétée est un moment chargé d’émotions. Voir son bébé chercher et trouver le sein naturellement dès qu’il est posé sur votre ventre est un moment inoubliable. Cette première tétée est importante pour la mise en place de l’allaitement. Elle permet aussi un échange avec le bébé très intense qui décuple le lien qui se tisse entre vous. L’équipe médicale sera là pour vous accompagner tout au long de ce nouveau chemin.

Si vous avez un doute sur votre mode d’allaitement maternel ou artificiel, sachez que vous pouvez faire la tétée d’accueil le premier jour. Votre bébé aura le bénéfice du colostrum et cela ne vous engage pas dans votre choix. Vous pouvez avoir une révélation quand vous aurez votre bébé au sein. Écoutez-vous, et faites-vous confiance dans votre choix.

Adeline Azieu, sage-femme libérale

BON À SAVOIR

Pour assurer un allaitement optimal, vous avez besoin d’être en forme ! Pour cela, essayez de manger de manière équilibrée et de vous hydrater correctement (au moins 1,5 litres d’eau par jour, idéalement 2 litres). Limitez les grignotages, la caféine, et supprimez la consommation d’alcool et de tabac.  Au commencement de l’allaitement, il est normal d’avoir besoin d’un temps d’adaptation. Votre bébé et vous-même trouverez votre rythme, soyez-en assurée !

Sources :
PNNS, Allaitement maternel

separator-f048d45c94
LIRE PLUS

Chaque semaine, des conseils liés à votre étape

AVIS IMPORTANT

Le Laboratoire Gallia encourage l'allaitement maternel au moins jusqu'aux 6 mois de l'enfant en accord avec les recommandations de l'OMS. En effet le lait maternel est l'aliment le mieux adapté aux besoins spécifiques des bébés. Par ailleurs, la réglementation interdit aux industriels de l'alimentation infantile de communiquer sur leurs laits pour nourrisson (0-6 mois). Consultez votre médecin.

J'ai compris