Petits maux de bébé 8 minutes

La diarrhée chez le bébé

Petits maux de bébé 8 minutes

La diarrhée chez le bébé

separator-d733351b8c

La diarrhée se définit par une modification de la consistance des selles et/ou une augmentation de leur fréquence. Lors d’un épisode diarrhéique, votre bébé peut présenter des symptômes associés comme des ballonnements, vomissements ou encore maux de ventre.

La diarrhée du nourrisson ne doit jamais être prise à la légère. Ce trouble n’est pas anodin et demande une consultation médicale.

Comment reconnaître la diarrhée du nourrisson ?

Si vous observez un changement de consistance des selles de votre enfant, il n’y a pas lieu de vous inquiéter tout de suite. La fréquence et l’apparence des selles sont extrêmement variables d’un enfant à l’autre, mais aussi d’un jour à l’autre. En effet, la manière dont est nourri votre enfant a un impact sur la couleur et la texture de ses selles.

Si votre bébé est allaité exclusivement, ses selles doivent sans doute avoir un aspect jaune d’or, parfois verdâtre, une apparence grumeleuse et non moulée. Une texture molle voire liquide est donc tout à fait normale si votre bébé est allaité. Une couleur verte peut être due au fait que votre bébé a une alimentation riche en lactose, notamment s’il ne vide pas bien le sein lors de la tétée. Ainsi, il ne prend que le sucre et pas assez le gras présent dans le lait, ce qui cause cette couleur verdâtre. Dans ce cas, stimulez-le lors de la tétée pour l’inciter à téter plus longuement, et ainsi bénéficier de tous les bienfaits de l’allaitement. Retrouvez des conseils et astuces pour identifier et soulager les troubles digestifs de votre bébé dans notre article Les troubles digestifs du bébé allaité.

En revanche, s’il est nourri au biberon, suivant le lait choisi, ses selles sont de couleur marron, jaune ou un peu vertes, de texture pâteuse et relativement épaisse.

Entre l’âge de 4 et 6 mois, lorsque votre bébé commencera la diversification alimentaire, il est probable que ses selles connaissent de nouveaux changements. En effet, de même qu’un changement soudain de lait ou la prise de médicaments, ces facteurs peuvent provoquer chez votre bébé une constipation passagère ou l’apparition de selles liquides, signe que son organisme réagit. On parle alors plutôt de diarrhée légère, qui sera de courte durée.

Si les selles de votre bébé sont très liquides et surviennent en abondance, et de manière fréquente (plus de 6 fois par jour pour les bébés allaités et plus de 3 fois par jour pour les enfants nourris au biberon), celui-ci souffre sûrement de diarrhée aiguë. Elle peut être accompagnée d’autres signes et symptômes évocateurs, à savoir :

  • De la fièvre,
  • Du sang ou mucus dans les selles,
  • Une perte d’appétit / de poids,
  • Des nausées et vomissements.

L’apparition de ces signes peut par ailleurs être évocatrice d’une infection telle que la gastro-entérite, par exemple. Une consultation chez le médecin qui suit votre enfant permettra un diagnostic rapide et la prise de médicaments si nécessaire.

Si la constipation ne gêne pas votre bébé : son sommeil est calme, il mange bien et grandit bien, il sourit… soyez rassurés !

Toutefois restez toujours vigilants sur les signes d’alerte : votre enfant pleure quand il essaie de faire dans sa couche, vous sentez qu’il est tendu, il essaie de pousser mais aucune selle n’est émise, il est ballonné, mange moins bien, grossit moins ou a un filet de sang dans les selles sur une petite fissure anale… Cette dernière aggrave alors la constipation : l’enfant souffre lors d’évacuation de chaque selle et a donc tendance à se retenir encore plus, pour éviter la douleur. Dans ce cas, il est recommandé de consulter le pédiatre de votre enfant, qui vous indiquera la bonne marche à suivre.

En bref, si votre bébé dort, mange, gazouille et qu’il grandit bien, il n’y a pas d’inquiétudes à avoir ! En revanche, si le comportement de votre enfant change ou si vous observez l’apparition d’un ou plusieurs des symptômes évoqués plus haut, n’hésitez pas à vous rapprocher d’un professionnel de santé, qui pourra ausculter votre enfant et à qui vous pourrez poser toutes vos questions.

Diarrhée du bébé : combien de temps ?

Rassurez-vous, bien que ces épisodes de diarrhée aiguë puissent parfois être inquiétants et sources d’angoisse pour vous, parents, ils sont généralement sans gravité et durent entre 3 et 10 jours.

Dans certains cas, il peut arriver que la diarrhée puisse se prolonger au-delà de cette durée : il est alors important de consulter un professionnel de santé pour qu’il puisse adapter le traitement de votre bébé et le cas échéant, effectuer des examens supplémentaires.

Quelles sont les causes de la diarrhée du bébé ?

La diarrhée aiguë est souvent associée à la gastro-entérite : 45 à 75% des enfants présentant une diarrhée ont un germe pathogène dans leurs selles. L’origine de la diarrhée est donc le plus souvent virale (le virus le plus commun est nommé rotavirus) chez le nourrisson et le jeune enfant. La diarrhée peut être le signe d’autres pathologies : une bronchite, une otite, une allergie comme une allergie aux protéines de lait de vache (APLV), par exemple, ou encore une intolérance au lactose.

Il existe cependant de multiples causes pouvant provoquer une diarrhée, plus ou moins légère, chez les enfants :

  • Des biberons mal dosés (toujours mettre 1 mesurette de poudre de lait infantile dans 30mL d’eau et utiliser uniquement la mesurette présente dans la boîte),
  • Les poussées dentaires,
  • Une intoxication alimentaire,
  • Des effets secondaires liés à la prise de médicaments et/ou antibiotiques,
  • Ou tout autre changement des habitudes alimentaires de votre enfant (changement de lait, début de la diversification alimentaire…).

Diarrhée et hydratation

Le principal risque de la diarrhée pour votre enfant est la déshydratation.

Si votre bébé souffre de diarrhée légère, c’est-à-dire sans fièvre ni autre symptôme, que son état général est bon (il sourit, gazouille, mange normalement), il ne sera pas nécessaire de lui faire suivre un quelconque traitement. Continuez donc à nourrir votre bébé comme à votre habitude (allaitement maternel, lait infantile pour les plus de 6 mois), en privilégiant simplement certains aliments qui permettront de réguler son transit.

En revanche, si votre bébé souffre de diarrhée aiguë, celle-ci provoque chez les enfants d’importantes pertes en eau et en sels minéraux, qui peuvent avoir un impact sur la santé de votre bébé. Pour prévenir ce risque, il existe des solutions (ou solutés) de réhydratation orales (SRO), que vous pouvez vous procurer en pharmacie.

Lorsque des signes de déshydratation apparaissent (refus de boire ou de manger, pâleur, yeux cernés, respiration rapide, vomissements, perte de poids…), il est alors recommandé de consulter rapidement un professionnel de santé.

Quelle alimentation donner à votre bébé en cas de diarrhée ?

Lors d’un épisode diarrhéique, il est important d’adapter le régime alimentaire de votre enfant dans le but de mettre son système digestif au repos.

Si votre bébé boit encore exclusivement du lait

Si votre nourrisson souffre de diarrhée et qu’il n’est pas allaité, cessez de lui donner du lait en poudre et remplacez-le par des solutions de réhydratation orales (SRO) à volonté pendant 6 heures. Riches en sels minéraux, ces solutés permettent à votre nourrisson de retrouver rapidement un bon niveau d’hydratation. Attention, parents, ne prenez pas cette décision seuls : l’exclusion de lait est à discuter au préalable avec le pédiatre de votre enfant, en fonction du diagnostic établi. Ayant un goût sucré-salé, les SRO sont facilement appréciés par les bébés en bas âge. Si votre enfant vomit, faites-lui boire de toutes petites quantités d’eau, fréquemment dans la journée, pour veiller à une bonne hydratation de son organisme. Une fois les 6 heures passées, vous pourrez progressivement lui redonner des biberons, en fonction des préconisations données par le médecin, qui privilégiera si nécessaire un régime sans lactose au départ, généralement plus facile à digérer chez les nouveau-nés.

Si votre enfant est allaité, continuez de lui proposer la tétée, votre lait maternel permettant de l’hydrater.

Si votre enfant a commencé la diversification alimentaire

Évitez d’aggraver sa diarrhée avec des aliments difficiles et longs à digérer (légumes verts, fruits acides…). En fonction de son âge et des aliments déjà introduits ou non dans ses menus, proposez-lui des anti-diarrhéiques tels que le riz, les purées pomme-coing ou pomme-banane, la banane ou le pain, par exemple. Mettez son intestin au repos jusqu’à ce que vous observiez une amélioration de ses selles. À ce moment-là, toujours en suivant les recommandations de votre pédiatre, vous pourrez progressivement revenir à son alimentation habituelle et réintroduire d’autres aliments en 3 ou 4 jours, tels que les légumes ou les laitages s’il en mange déjà.

Gardez à l’esprit qu’il ne faut jamais forcer votre enfant à manger. Le principal est qu’il maintienne une bonne hydratation tout au long de l’épisode diarrhéique.

Comment éviter la diarrhée ?

Au quotidien, pour limiter le risque que votre nouveau-né ne souffre de diarrhée, vous pouvez respecter quelques gestes simples :

  • Veillez à proposer à votre enfant une alimentation la plus variée et équilibrée possible, celle-ci jouant un rôle majeur sur le système immunitaire de votre bébé ainsi que sur le fonctionnement de son microbiote intestinal,
  • Assurez-vous que votre enfant est vacciné contre le rotavirus,
  • Lavez-lui régulièrement les mains (à l’eau et au savon ou à l’aide d’une lingette),
  • Lavez avec grand soin tous les fruits et légumes que vous donnez à votre enfant,
  • Veillez à ce que vos ustensiles de cuisine et votre plan de travail soient parfaitement propres et désinfectés régulièrement,
  • Respectez la chaine du froid et placez les aliments au réfrigérateur immédiatement après les avoir achetés,
  • Pour les plus grands, évitez les produits à base de lait cru (sauf si le fromage au lait cru est à pâte pressée cuite, comme le gruyère, par exemple) jusqu’à l’âge de 10 ans, et limitez la consommation de boissons sucrées et jus de fruits (ceux-ci entraînent une absorption plus forte d’eau par les intestins, ce qui a pour conséquence des selles liquides et molles).

Retrouvez quelques conseils pour améliorer la santé intestinale de votre bébé dans notre article 5 conseils pour un petit ventre en pleine forme.

Sources :

separator-5f77903522
LIRE PLUS

Chaque semaine, des conseils liés à votre étape

AVIS IMPORTANT

Le Laboratoire Gallia encourage l'allaitement maternel au moins jusqu'aux 6 mois de l'enfant en accord avec les recommandations de l'OMS. En effet le lait maternel est l'aliment le mieux adapté aux besoins spécifiques des bébés. Par ailleurs, la réglementation interdit aux industriels de l'alimentation infantile de communiquer sur leurs laits pour nourrisson (0-6 mois). Consultez votre médecin.

J'ai compris